« J’apprends d’ici que ma vie ne sera pas facile, chez les gens. Je serai trop différent pour leur vie si tranquille, pour ces gens. » Ca ne vous dit rien ? Et pourtant, le clip de cette chanson est en train de faire le buzz sur internet, déjà plus d’un million vues sur Youtube.

« Collège Boy », le nouveau single d’Indochine, extrait de l’album « Black City Parade », est accompagné d’un clip signé Xavier Dolan. Sorti le 2 mai 2013 à 8h, Madame Laborde, membre du conseil supérieur de l’audiovisuel, s’en insurge déjà sur les ondes d’Europe 1 à 9h à peine. Selon ses termes : « le clip montre des images dont la violence est insoutenable (…) la mort n’est pas esthétique. La torture, ce n’est pas esthétique ».

Jusque-là, on est d’accord Madame Laborde. Néanmoins, personnellement, je trouve ce clip d’un esthétisme rare et la violence n’y est pas insoutenable, n’exagérons rien ! Selon vous, « on ne dénonce pas la violence par la violence ! » soit, mais alors comment dénoncer cette violence qui existe dans les écoles, dans la rue, dans les entreprises et partout, d’ailleurs ? Au moins, dans ce cas-ci, la violence n’est pas gratuite, dans le sens où elle reflète le thème principal de la chanson.

Il faut arrêter de se voiler la face et ce qu’Indochine a mis en scène est le reflet d’une société qui n’accepte pas la différence. On voit pire tous les jours au Journal Télévisé, dans les films, les séries ou encore les clips vidéo. Il reflète aussi le résultat des ces manifestations contre le « Mariage pour Tous » qui ont engendré pas mal de passage à tabac d’homosexuels en France.

Je suis pour la non-diffusion de ce clip en journée car je pense qu’il ne doit pas être regardé par n’importe qui, surtout pas par des enfants ni sans un avertissement. Mais Rihanna en tenue SM faisant des poses plus que subjectives dans des clips destinés aux adolescents, c’est tout aussi choquant !

Personnellement, ce qui me dérange, c’est la référence au Christianisme, en crucifiant l’adolescent. Ce passage est d’une extrême violence mais c’est surtout une référence qui a déjà été faite maintes et maintes fois. Elle n’est pas nécessaire, elle n’apporte rien de plus à l’histoire du clip, mis à part un renforcement du statut de martyr. Pour moi, la beauté du clip tient dans l’intemporalité des images, on ne sait pas trop à quel époque on se situe même si certaines technologies sont très actuelles.

Invité du « Grand Journal » de Canal +, le lundi 6 mai, Nicola Sirkis a répondu aux détracteurs en disant que leur but n’était pas de faire du marketing mais de mettre le doigt sur une réalité, le quotidien de certains enfants. Il s’interroge quant à la réaction du CSA car du public, il a principalement des retours positifs. Selon lui, on voit des choses bien plus violentes ou choquantes à la télévision au quotidien.  A ce moment-là, le journaliste s’empresse de remettre sur la table le débat de la téléréalité. Bon d’accord, c’est un sujet actuel mais ne faisons pas l’amalgame de tout et n’importe quoi, ne mélangeons pas une œuvre artistique avec une machine de marketing télévisuel, il y a deux poids, deux mesures, c’est trop facile monsieur le journaliste ! Non mais allo quoi !

Pour ce qui est du coup marketing, Il est vrai que vu la vitesse à laquelle leurs places de concert s’écoulent, Indochine n’a pas besoin de buzz pour continuer à exister. Il leur aura fallu moins de 10 minutes pour que leur concert à Forest National en octobre prochain soit sold out, et ce 1 an à l’avance ! Qui plus est, ce sont les premiers à se battre pour garder des prix démocratiques pour leurs tournées tout en offrant un réel spectacle à leur public.

Après ce passage télévisuel pour Indochine, Xavier Dolan a écrit une lettre ouverte à Madame Laborde pour lui clouer le bec. « Jamais il ne fût question de choquer volontairement, ou de provoquer un coup de marketing (…) ce que, par ailleurs, vous avez fait de votre propre chef en créant ce scandale imaginaire » Xavier Dolan et Indochine ont fait le buzz. Le clip est mis en lumière sur le net. Alors Madame Laborde, heureuse ?

Chronique publié le 29 mai 2013

Advertisements