” Aux bonnes copines

À celles qui faisaient tapisserie pendant les boums

À celles qu’on choisissait en dernier pour faire les équipes en sport

À celles qui avaient un appareil dentaire

Aux premières de la classe

À celles qui n’avaient pas de poitrine

À celles qui ne portaient pas de “marques”

A celles qu’on affublait d’un surnom ridicule

À celles qui n’étaient pas invitées aux fêtes

À celles qui gardaient leur t-shirt à la piscine

Enfin, aux rigolotes, aux petites grosses, aux garçons manqués, aux acneïques, aux pucelles, bref, à toutes celles qui n’ont jamais été des connasses!”

— Livre “la femme parfaite est une connasse” des sœurs Girard!
Advertisements