Le SMS, ou texto pour nos voisins français, peut être ton meilleur ami comme ton pire ennemi mais est surtout devenu indispensable dans une phase de drague/séduction. Ce Short Message Service est une invention censée te faciliter la vie ! Ouais c’est ça… Je ne suis pas sûre !

D’ailleurs ça doit encore être une invention de mec, qui s’est dit, on va leur donner la possibilité de nous envoyer des petits messages où on répondra une fois sur deux, ça les occupera et leur copine aussi ! Pendant ce temps-là, on pourra jouer à la console et regarder le foot tranquille, les gars !

Effectivement un message de quelques mots peut engendrer 20000 hypothèses, une trentaine de sms entres copines, des compliments ou des insultes, une soirée de discussion intense entre copines et plusieurs bouteilles de vin dans certaines situations.

Tu vois de quoi je parle, le fameux SMS où il répond (déjà c’est pas mal), où il met « … » ou « bisous » et où toi, tu t’imagines déjà que ça veut dire qu’il t’aime et qu’il veut passer sa vie avec toi.

Ensuite, il y a l’erreur de débutantes, ne pas poser de questions dans le SMS et là t’es certaine, de ne jamais recevoir de réponse. Mais si tu en reçois une, c’est jour de fête, c’est le 21 Juillet, avec défilé de copine, cotillon, champagne et  feu d’artifice et t’en parleras pendant des heures avec tes copines, genre  « tu te rends compte, Il a répondu » !

En tout cas, une chose est sûre, je ne pense pas que la gente masculine se rende compte de la puissance de ce petit SMS, ni du pouvoir des mots et de la ponctuation…  Ça permet aussi de connaître la personne, le mec qui écrit en langage SMS, c’est mort !

Ce petit message a des tas de possibilités d’interprétations différentes, il peut engendrer des dialogues de sourd pendant des heures et des prises de têtes donc je ne suis pas sure que ce soit l’invention du siècle même si son côté pratique et rapide est très intéressant !

En même temps, c’est tellement excitant cette période, ces SMS, ces discussions interminables avec tes copines, si ça n’existait pas, on ferait quoi ?

Advertisements