Archives for the month of: July, 2014

step up

Au Cinescope de Louvain-La-Neuve, les séances du lundi sont à 5€, heureusement car j’ai été voir Step Up 5 hier soir et je trouve que donner plus aurait été du vol… Malheureusement, il le jouait uniquement en VF 2D.

Le manque de scénario est de plus en plus évident au fur et à mesure qu’on avance dans la saga, mais en VF c’est encore pire. Ils ont ressortit des expressions de leurs vieux tiroirs, « on va se taper des barres ! » et « t’es trop un tebé ! » comme dirait Nabilla, « Non mais allô quoi ! » (dépassée également l’expression mais bon je reste dans le thème).

Heureusement ils ont compris qu’on voulait plus de chorégraphies! Même si à ce niveau là, le 4 reste le meilleur, il faut dire qu’ils avaient placé le niveau assez haut avec leurs différents flashmob. La choré de la fin avec les costumes et la musique est toujours au top. L’avantage du 5 est le groupement des meilleurs danseurs des différents épisodes comme Moose, le robot, les jumeaux etc… Par contre, ils n’ont pas réussi à faire revenir Shanning Tatum, dommage…

Alors un conseil,  si vous voulez le voir, allez voir Step Up en VO et non en VF. Mais surtout, messieurs les scénaristes, arrêtez avec les histoires d’amour bidons et les rebondissements qu’on attend et qu’on prédit déjà au début du film, mettez de la danse et uniquement de la danse, ce sera suffisant.

Ce samedi soir, on parlait de Secret Story et plus particulièrement de leurs secrets, on s’est arrêté sur le secret « je suis ailurophobe », ce qui signifie avoir peur des chats.

On est partit alors à la recherche des phobies les plus folles, j’ai donc décidé de vous donner notre top 3 des phobies les plus loufoques. Je tiens cependant à signaler qu’en aucun cas je ne me moque de la personne qui en souffre ! Cependant, je pense qu’il y en a certaines qui sont fictives, tellement elles sont énormes.

De mon côté, en me renseignant je me suis rendue compte que j’étais carpophobe, lachanophobe, coulrophobe et maskaphobe.

Il y a aussi des phobies qui, j’espère, ne se combinent pas sinon je plains vraiment la personne qui en souffre. Par exemple l’anutaphobie (peur du célibat) et la medorthophobie (peur de voir des pénis en érection) ou encore papétolétophobie (peur du papier-toilettes) et l’apopathodiaphulatophobie (peur d’être constipé). Si tu as la combinaison des deux, ta vie ne doit vraiment pas être facile !

La pantophobie (la peur de tout), la sélénophobie (peur de la lune), la télénophobie (peur de répondre au téléphone), l’hippopotomonstrosesquippedaliophobie (peur des mots trop longs, il y a pas comme déjà un soucis dans le nom de la phobie?) ou encore la hexakosioihexekontahexaphobie (peur du nombre 666) sont également assez surprenante et doivent bien pourrir la vie de ceux qui en sont victimes.

Revenons à notre top 3, celui qui nous a fait mourir de rire, nous avons en troisième position : la Cubiculacetophobie, la peur qu’un lézard tombe sur le lit. En deuxième position : la Luposlipophobie, la peur d’être poursuivit par des loups sur un parquet fraichement ciré en étant en chaussettes. J’avoue que celle-là, nous a fait énormément rire, on s’imaginait le gars qui veut se regarder « Danse avec les loups » mais qui vient de cirer son parquet et qui est en chaussette…. Ça marche aussi avec le film « Twilight »…

Et la championne toute catégorie, la gagnante, la numéro uno : l’Anatidaephobie, la peur que quelque part, un canard nous observe. Là j’avoue qu’on ne s’en est toujours pas remis…

En tout cas, j’espère que vous avez du second degré et que vous n’êtes pas cachophobe !

A la base, je ne suis pas une grande spécialiste du ballon rond même si je baigne dedans depuis que je suis toute petite, un papa gardien de but ça laisse des traces… J’avoue également qu’avant que la coupe du monde ne débute, la débâcle médiatique, le sponsoring à outrance,  la surenchère publicitaire et surtout les campagnes qui utilisaient la coupe du monde pour tout et n’importe quoi, me saoulait et j’en avais déjà marre avant le premier match.

Cependant, à partir du 17 juin et du premier match des belges, tout a changé ! J’ai été prise dans cette spirale noir-jaune-rouge, dans l’engouement d’une nation et dans cette folie belge. J’aime l’effet de cette équipe sur notre pays, le rassemblement d’un peuple derrière un sport. Il n’y a plus de Flamands, ni de Wallons, nous sommes belges et fiers de l’être. Même si d’un côté, on entendra plutôt « Waar is het feestje, hier is het feestje ! » et de l’autre « Tous ensemble, tous ensemble ! », c’est derrière les mêmes onze joueurs que nous vibrons !

La Belgique a vibré aux rythmes des matchs (ainsi que son économie), nous avons retenu notre souffle pour nos diables rouges. On aura entendu des cris de victoire, vu des larmes de joie et surtout ce match contre les Etats-Unis qui nous aura donné des sueurs froides mais qui nous a également donné l’accès au quart de finale. Pour finir sur ce goal argentin qui nous a enlevé nos chances d’aller plus loin….

Même si vous rentrez en Belgique sans la coupe, on reste fiers de vous et de votre beau parcours, merci de nous avoir rassemblés et surtout d’avoir montré que la Belgique existe !

diables_rouges