Bon j’avoue que le thème peut paraître déprimant, et j’étais la première à être moyennement emballée quand on m’en parlait. Mais comme on dit, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé mais je fais partie d’un réseau de femmes entrepreneurs, les Wonder Women, c’est lors d’une de nos réunions que j’ai eu l’opportunité d’en parler avec une coach. Spécialisée dans la prévention du Burn out au sein des PME, Manoelle van der Straten et son programme « Out le Burn-out » m’ont appris beaucoup de choses. Déjà à la base, même si je savais que le burn-out était une forme de dépression, j’ai appris que c’est surtout relatif au travail. C’est un épuisement professionnel dont on se sort, à différencier de la dépression dont on ne guérit jamais.

Le burn-out est un sujet de société très actuel. Il y a un arrêté royal datant du 10 avril 2014 qui prône la prévention relative aux problèmes psychosociaux au travail. L’employeur est dorénavant dans l’obligation de mettre en place des mesures de prévention appropriées afin de prévenir des risques psychosociaux comme le stress, la violence, le harcèlement moral ou sexuel. En sachant que les collaborateurs clés, les plus précieux, performants et les plus investis sont potentiellement en danger de burn-out.

C’est là qu’intervient Manoelle, sachant que les PME ont rarement les ressources nécessaires pour remplir les conditions de cet arrêté. Elle fait un audit interne et une analyse des personnes à risques au sein de la société ainsi que les risques financiers. Elle apporte les solutions nécessaires au chef d’entreprise et les clés à mettre en place pour favoriser le bien-être des travailleurs. Une vraie Wonder Woman en soi… Surtout quand on sait que ceux qui sont le plus « à risques » en matière de burn-out sont les collaborateurs clés, les plus précieux, performants et les plus investis.

Alors comme vous savez que je vous suis totalement dévouée, chers lecteurs, j’ai fait le test afin de savoir s’il y avait des risques de Burn Out chez moi, alors je vous rassure tout va bien. J’ai quelques points à travailler pour un meilleur bien-être personnel que je vais approfondir avec Manoelle en séance individuelle et je vous tiendrais évidemment au courant.

Si comme moi, vous avez l’image du coach comme dans Hitch, je pense qu’on va s’amuser dans les prochaines chroniques et qu’on va être positivement surpris. La suite dans ma prochaine chronique…

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Manoëlle au 0475/22.07.65 et visitez son site http://www.outleburnout.com.

Advertisements