Archives for the month of: May, 2017

C’est la question posée il y a deux semaines par Julie….

Hier il faisait chaud, très chaud, journée de boulot assez longue, j’accumule les soirées et le manque de sommeil, je suis fatiguée et moyennement motivée mais j’ai dis oui à Julie pour le spectacle de Shirley Souagnon “Monsieur Shirley” au Kings of Comedy Club à Bruxelles avec Gaëlle. Une soirée à 3, ca ne se refuse pas…

Au vu du soleil et de la chaleur, je me tâte quand même à annuler mais je sais que je vais passer une excellente soirée et j’ai vraiment envie de les voir 😉 Me voila donc partie vers la capitale dans une voiture qui se rapproche plus du four à cette heure ci!

L’avantage c’est qu’il n’y a personne sur la route, que je trouve facilement une place de parking et donc je suis à temps pour l’Happy Hour! J’arrive à l’entrée, on m’annonce qu’elles sont sur la terrasse, YES on va pas s’enfermer, et là surprise, mes copines sont tranquillement installées en train de siroter des cocktails en compagne de PE & Kody… Ok tout va bien, truc totalement normal… C’est cool, je connais déjà PE, il est déjà venu en boutique grâce à ma sœur et je l’ai revu après un spectacle, on va passer un bon moment. C’est comme ça qu’on prend l’apéro et que finalement même Shirley et sa copine nous rejoignent et que PE finira notre plat de nachos… c’est ça l’ambiance du KOCC, pas de barrière et pas de distance entre les artistes et le public.

Nous allons ensuite manger, pour moi de délicieuses tagliatelles au poulet, Ca fait du bien car après les 2 Gin Tonic de l’happy hour, comment dire? J’en avais besoin!

Bilal le responsable technique monte sur scène pour nous présenter les artistes et nous rappeler les consignes, on ne se lève pas pendant le spectacle, on lève la main pour commander à boire (il vérifie même si on sait tous bien le faire😜) et on éteint les téléphones!

PE monte sur scène pour chauffer le public, par 28 degrés et même si nous ne sommes qu’un vingtaine, c’était assez facile… Son humour trash et décalé me fait toujours bien rire, je vous invite à le découvrir sur scène.

Shirley arrive sur scène, un petit bout de femme (le pied de micro est presque plus Grand qu’elle) mais alors quelle bagout, quelle repartie. Certaines personnes se permettent d’intervenir dans le spectacle, au début c’est drôle mais ca devient vite soûlant surtout quand elle leur donne la parole et qu’il n’y a plus personne pour répondre du coup… Ben oui l’adage est bien connu, “courage, fuyons!” mais pas de soucis, Shirley les gère…

Je ne l’avais jamais vu sur scène, c’était une belle surprise, humour décalé, un soupçon de trash et surtout beaucoup de franc-parler. Une artiste à encore découvrir ce soir au KOCC.

Je vous conseille vivement l’ambiance cool & conviviale du Kings of Comedy Club, leurs cocktails et leurs plats sont juste délicieux.

On finit la soirée sur la terrasse, on se croit en vacances au bout du monde dans une bulle de bonheur et de rire. Merci les filles pour cette soirée hors du temps qui fait tout oublier, pour ces délires, pour votre folie, pour votre sincérité et merci encore pour cette soirée “couille” et pour toutes celles à venir;) Quel trio!

Advertisements

Il y a des weekend qui ne devraient jamais se terminer… Après un concert exceptionnel de Julien Doré le vendredi et un samedi soir cool chez Lau & Je. J’ai vécu un dimanche au soleil, on a fêté notre maman, mangé une crêpe (sans champignons) à la Crêperie Bretonne à Louvain La Neuve en famille et nous voilà parties, ma sœur et moi, direction la capitale pour le concert d’Olivia Ruiz.

Olivia fait partie des artistes dont j’achète des places de concert sans même avoir écouté le nouvel album. Ce petit bout de femme est extraordinaire sur scène, une énergie débordante, un sens artistique hyper développé et elle réinvente ses chansons à chaque tournée.

IMG_1595

L’accent a été mis sur son nouvel album que j’ai du coup découvert sur scène, avec un coup de cœur particulier pour la chanson dédiée à son fils Nino, “Nino mi Niño” dont elle a fait chanté le refrain au public, en se moquant gentiment de notre accent belge en espagnol;)

IMG_1597

Pour ses anciens albums, nous avons eu droit aux incontournables “La Femme Chocolat”, “Les Crêpes aux Champignons”, “Elle Panique” & “Le Tango du qui”.

Le concert s’est terminé en apothéose avec une magnifique version acoustique de “Je traîne des pieds”, j’en ai encore des frissons. Elle est revenue avec une robe blanche digne de Lady Gaga.

IMG_1616

Vivement la prochaine tournée, tu m’avais manqué Olivia!

Retrouvez les vidéos sur mon Instagram /clovismarley21

Cela fait des mois, des années que je suis (de loin) Julien Doré. Découvert dans la Nouvelle Star, je me rappelle encore de son premier casting raté et de la deuxième chance donnée grâce à l’insistance de Virginie Efira (et oui à l’époque c’est notre Virginie nationale qui présentait le télé crochet).

Je lui ai toujours trouvé un charisme et ce “je-ne-sais-quoi” qui fait la différence, sans savoir pourquoi, je ne l’avais pas encore vu en concert. Il y a quelques semaines, j’ai essayé d’obtenir des places pour le 12 mai à Forest National mais c’était sold out. A l’annonce de sa date au palais 12, j’ai pris des places sans même réfléchir mais il fallait encore attendre jusqu’en Novembre…

Et oh, surprise, Gaëlle (mon aco- Julien Doré -lyte du concert de Novembre) m’appelle et me fait une proposition (limite) indécente, sa copine avec qui elle va le voir au mois de mai, a une obligation familiale et propose qu’on échange nos places…. J’ai réfléchi (1 seconde exactement) avant de dire OUI EVIDEMMENT!

Ce vendredi, nous voilà donc parties pour voir le croustillant Julien sur scène à Forest National, entre temps, Olivia a également trouvé une place de dernière minute. On arrive en retard, comme d’habitude, la première partie est déjà finie et je dis aux filles de me suivre dans la fosse, en se faufilant sans difficulté, on se retrouve aux barrières à droite de la scène avec une vue parfaite et dégagée.

IMG_1573

Enfin dégagée, jusqu’à ce qu’une Madame Sans-Gêne arrive, passe devant nous et plante son fils sur ses épaules…. Tout va bien, on va voir Julien (zen, restons zen)!

Les lumières s’éteignent et c’est partit pour un show de plus de deux heures… Julien est une bête de scène avec ce grain de folie qui nous fait rire. Je l’aimais bien avant de le découvrir sur scène mais là c’est un véritable coup de cœur. Il a cette autodérision qui est indispensable quand on fait de la variété. C’est un réel artiste qui se donne à fond, on le sent sincère, il est d’ailleurs très touché par le retour du public (ca faisait très longtemps que je n’avais plus vu une telle ambiance à Forest!).

Les chansons se succèdent, passant du slow, piano voix à des sons plus rythmés, il nous a fait un premier faux départ, puis un deuxième et là je me rends compte qu’il n’a pas fait “Paris Seychelles”… La panique m’envahit… Il ne peut pas me faire le coup Placebo*… Il revient, entame quelques notes au piano et toujours pas de “Paris-Seychelles”… Dernière chanson de la soirée, ca y est, je la reconnais, et il la joue pendant plus de 5 min avec le public qui joue les chœurs d’un soir sur “I need your soul ohooooo, I won’t let you go ohooooo” juste magique….

Et sur le retour, on continue à rester dans notre bulle avec Gaëlle & Olivia, fantasmant sur le charismatique Julien… Pour conclure “On boirait bien un thé, en été, sur le canapé, avec Julien Doré & Chloé (mais qui est Chloé?)”

Vous vous en doutez, j’ai repris une place pour Novembre….

Découvrez les vidéos du concert sur mon Instagram /clovismarley21

*le coup Placebo, c’est l’attente de la chanson “Every me, every you” pendant tout le concert pour fêter les 20 ans du groupe sans avoir pu l’entendre…