Cela fait des mois, des années que je suis (de loin) Julien Doré. Découvert dans la Nouvelle Star, je me rappelle encore de son premier casting raté et de la deuxième chance donnée grâce à l’insistance de Virginie Efira (et oui à l’époque c’est notre Virginie nationale qui présentait le télé crochet).

Je lui ai toujours trouvé un charisme et ce “je-ne-sais-quoi” qui fait la différence, sans savoir pourquoi, je ne l’avais pas encore vu en concert. Il y a quelques semaines, j’ai essayé d’obtenir des places pour le 12 mai à Forest National mais c’était sold out. A l’annonce de sa date au palais 12, j’ai pris des places sans même réfléchir mais il fallait encore attendre jusqu’en Novembre…

Et oh, surprise, Gaëlle (mon aco- Julien Doré -lyte du concert de Novembre) m’appelle et me fait une proposition (limite) indécente, sa copine avec qui elle va le voir au mois de mai, a une obligation familiale et propose qu’on échange nos places…. J’ai réfléchi (1 seconde exactement) avant de dire OUI EVIDEMMENT!

Ce vendredi, nous voilà donc parties pour voir le croustillant Julien sur scène à Forest National, entre temps, Olivia a également trouvé une place de dernière minute. On arrive en retard, comme d’habitude, la première partie est déjà finie et je dis aux filles de me suivre dans la fosse, en se faufilant sans difficulté, on se retrouve aux barrières à droite de la scène avec une vue parfaite et dégagée.

IMG_1573

Enfin dégagée, jusqu’à ce qu’une Madame Sans-Gêne arrive, passe devant nous et plante son fils sur ses épaules…. Tout va bien, on va voir Julien (zen, restons zen)!

Les lumières s’éteignent et c’est partit pour un show de plus de deux heures… Julien est une bête de scène avec ce grain de folie qui nous fait rire. Je l’aimais bien avant de le découvrir sur scène mais là c’est un véritable coup de cœur. Il a cette autodérision qui est indispensable quand on fait de la variété. C’est un réel artiste qui se donne à fond, on le sent sincère, il est d’ailleurs très touché par le retour du public (ca faisait très longtemps que je n’avais plus vu une telle ambiance à Forest!).

Les chansons se succèdent, passant du slow, piano voix à des sons plus rythmés, il nous a fait un premier faux départ, puis un deuxième et là je me rends compte qu’il n’a pas fait “Paris Seychelles”… La panique m’envahit… Il ne peut pas me faire le coup Placebo*… Il revient, entame quelques notes au piano et toujours pas de “Paris-Seychelles”… Dernière chanson de la soirée, ca y est, je la reconnais, et il la joue pendant plus de 5 min avec le public qui joue les chœurs d’un soir sur “I need your soul ohooooo, I won’t let you go ohooooo” juste magique….

Et sur le retour, on continue à rester dans notre bulle avec Gaëlle & Olivia, fantasmant sur le charismatique Julien… Pour conclure “On boirait bien un thé, en été, sur le canapé, avec Julien Doré & Chloé (mais qui est Chloé?)”

Vous vous en doutez, j’ai repris une place pour Novembre….

Découvrez les vidéos du concert sur mon Instagram /clovismarley21

*le coup Placebo, c’est l’attente de la chanson “Every me, every you” pendant tout le concert pour fêter les 20 ans du groupe sans avoir pu l’entendre…

Advertisements