Merci pour tous vos commentaires, vos messages privés, vos témoignages, je ne me doutais pas que certaines de mes connaissances en souffraient également depuis des années. Alors on va continuer à en parler, on va le crier sur tout les toits, on va fêter cette délivrance, on va arrêter ce tabou autour des rêgles et de tous les petits ou grands problèmes féminins !

Par rapport à vos partages et vos confidences, j’ai envie que la parole se libére, oser être vous, oser être une femme. Ca n’a rien de féministe mais notre société fait que l’égalité n’est vraiment pas gagnée. On va partir d’un simple constat de l’humoriste Farah “les produits d’hygiene intime (serviettes et tampons) sont taxés à 21% car jugés “pas de première nécessité” alors que le Viagra est taxé à 6%” et voilà la base du problème….

Ca fait quelques années, que personnellement, j’ai décidé de ne plus me cacher, j’ai mal ou je suis de mauvaise humeur à cause de mes rêgles, je le dis. Et bizarrement, les hommes sont souvent plus compréhensif que les femmes. J’ai eu droit à des “Oh ca va, toi et tes rêgles !” ou encore “c’est juste des crampes, ça va passer” de la part de femme uniquement.

Je me suis autorisée 3 jours de déprimes, de questionnement, de doutes, d’angoisse, j’ai pris une journée rien que pour moi et ce matin, je me suis reveillée tôt, j’ai été courir et maintenant on se reprend en main, on positive, on avance, on profite et on en parle….

Je suis en vie, la vie est belle et je sais enfin ce que j’ai !