Archives for category: Bien-être

Hier matin, j’ai été attaquée dans mon intimité profonde, j’ai besoin d’écrire et de partager cette expérience, sans filtre, de manière brut, comme je la ressens.

La phrase a été lancée, la nouvelle est tombée, enfin à 38 ans, “vous souffrez d’endométrioses”. Premièrement, j’ai ressenti un soulagement, un poids est tombé de mes épaules, je suis rassurée, ces douleurs ne sont pas “normales”.

Deuxième étape, essayer d’enregistrer tout le lot d’informations qui vont avec l’annonce du verdict sans fondre en larmes ou du moins pas tout de suite, et oui, il faut rester forte! L’annonce de l’opération nécessaire, pas urgente mais “prenez quand même rendez-vous aujourd’hui avec le spécialiste”. Ce spécialiste qui enlevera mes kystes Demon & Santanas, respectivement 5cm et 9cm, mes “jumeaux” ainsi que le lot de petits endométriomes et quelques ovocytes au passage (l’avantage c’est que j’ai appris des mots géniaux, ce sera mon point fort pour la prochaine partie de Scrabble).

Ensuite vient la fameuse question, “Vous voulez des enfants?” je ne sais pas, je pensais avoir encore le temps d’y réfléchir (même si je sais que l’horloge biologique tournait déjà mais je m’étais toujours dit que si l’univers voulait que je sois maman, je le serais de manière naturelle), et dans quel délais voulez-vous l’avoir, ben laissez moi d’abord trouver le futur papa…

“Bon comme vous voulez potentiellement des enfants, il faut prendre le meilleur”, en gros, pas un cowboy qui va décider de tout enlever. Il va aussi falloir faire une prise de sang pour connaître mon taux d’ovocyte, on pourra peut-être en congeler une partie pour me laisser toutes mes chances. Quand je vous disais que c’était beaucoup d’informations, en fait je n’avais juste pas envie de me poser ces questions-là maintenant.

Et alors le coup de masue, il va falloir reprendre une pilulle continue pour stopper les rêgles, ce qui stoppera normalement les douleurs et permettra de moins amplifier les symptômes. Cette pilulle que j’ai arrétée, il y a plusieurs années, cet arrêt qui a libéré mon corps et mon esprit, qui m’a rendue femme à nouveau. C’est peut-être l’épreuve la plus dure pour moi, l’acceptation de reprendre ces hormones, maintenant j’ai apprécié la compréhension de ma gynéco qui m’a prescrit la plus faible afin de ne pas retomber dans les mêmes travers. Heureusement, je ne suis plus la même femme qu’à l’époque, donc j’espère que ces désavantages ne vont pas revenir.

endometriose

L’endométriose c’est une maladie qui récidive dans la plupart des cas, c’est une maladie qui s’attaque à notre intimité la plus profonde et même si 1 femme sur 10 en est atteinte, elle est vraiment méconnue. Cela fait 24 ans que j’ai des rêgles extrémement douloureuses, presque 20 ans que j’explique que c’est de pire en pire, 15 ans que je demande si c’est normal de souffrir autant. Je me connais, je connais mon corps et surtout mon seuil de tolérance à la douleur, quand je suis couchée au sol de douleur car c’est la seule position “comfortable”, quand je me reveille en pleine nuit de douleur et qu’il est impossible de me rendormir car aucune position n’est confortable, je sens qu’il y a un problème. J’ai donc souffert pendant 24 ans, 1 fois par mois, pour m’entendre dire que j’ai de l’endométriose et heureusement qu’on l’a vu “à temps”!

Bref retour en arriére, j’ai souvent changé de gynéco, parce qu’aucun ne me prenait au sérieux, j’en ai trouvé une qui était mieux que les autres, car j’ai entendu tellement de choses… Quand j’ai décidé d’arréter la pilulle, elle m’a quand même dit que j’allais la supplier de la reprendre au vu de mes douleurs!  J’ai tenu bon, jusqu’il y a quelques semaines, une crise horrible pendant mes rêgles suivie deux semaines plus tard, par une crise de douleur aigüe dans le bas ventre, et ça, plusieurs cycles d’affilées. Je lui ai signalé lors d’un contrôle de routine et après avoir insister, elle décide quand même de réaliser une écho. Elle découvre un kyste de 8cm, elle me prescrit une IRM et la suite vous la connaissez. Alors hier quand elle m’a dit cette phrase “heureusement que j’ai fait l’examen!” et ben heureusement que j’étais sous le choc….

Alors surtout écoutez-vous, écoutez votre corps, si vous sentez que ces douleurs sont anormales, c’est qu’elles le sont ! Insistez auprès de votre gynéco, médecin, changez si nécessaire mais ne laissez personne vous dire “ca va, c’est juste des rêgles douloureuses!”

3copines_txt1-1

Je lis régulièrement des magazines féminins, le plus souvent sur internet. je viens de lire deux articles sur le célibat et l’amour. Le premier se nomme “les 10 conseils de la sexologue de “Mariés au premier regard” pour un couple qui dure” et le deuxième, “Célibataire? Ces 7 réactions qui vous empêchent de trouver l’amour”.

Si vous me suivez, vous vous doutez que les titres m’ont attiré et j’ai lu ces deux articles. Souvent sur Facebook, on se moque des magazines féminins qui disent tout et son contraire. Du style “comme perdre 3kg en 1 semaine” en page 5 et la recette du moelleux au chocolat en page 20.

Dans le cas présent, il y a des petits trucs qui m’ont titillés… La deuxième règle du premier article pour que notre couple dure c’est “qui se ressemble, s’assemble”. En résumé, la sexologue nous dit qu’on a tendance à croire que les opposés s’attirent mais que sur le long terme, il faut des points communs pour que ça dure.

Dans le deuxième article, la septième réaction qui fait qu’on reste célibataire est “chercher son double”, la journaliste nous dit que l’adage “qui se ressemble, s’assemble” est loin d’être une vérité. Car l’amoureux potentiel peut faire battre notre cœur par ses différences… Elles peuvent le rendre attirant et passionnant.

Comme dire? Donc si je résume, pour sortir de mon célibat, je dois trouver quelqu’un de différent mais si je veux que mon couple dure, il faut qu’on se ressemble… Oui d’accord…

 

J’ai 36 ans, je suis indépendante, j’ai un métier passionnant et épanouissant, j’ai des amis en or, 2 chats, je suis célibataire et je suis nulle en amour.

J’aimerais aborder ma difficulté à sortir du célibat, même si je peux dire que ma vie me convient, que je m’y sens bien, je ressens un manque, qu’il soit affectif, sensuel ou simplement l’envie de construire quelque chose à deux, de vivre des nouveaux challenges et de découvrir l’autre.

J’ai essayé les sites de rencontres mais ça ne me convient pas. Je trouve ça dommage de tout baser sur une photo, un physique, il m’arrive d’avoir des coups de cœur dans la vraie vie pour des garçons qui à la base, sont à l’opposé de mon idéal masculin. C’est bien simple, je ne suis jamais sortie avec un garçon qui représentait mon idéal masculin physiquement. Donc jugé une personne sur une photo, c’est tellement rédhibitoire…

A l’époque des réseaux sociaux et de l’ultra-connexion, comment est-ce qu’on rencontre des nouvelles personnes en VRAI? Je sors beaucoup, dans des endroits différents, mais j’ai l’impression que les gens ne se mélangent plus, on reste avec ses amis, son groupe.

Attention, je vais rester en dehors des clichés du “c’était mieux avant” mais je me pose réellement la question, “comment rencontrer quelqu’un de bien?”. A l’école, on fait beaucoup de nouvelles rencontres, ensuite dans le milieu professionnel, mais depuis que je suis indépendante, je travaille seule et c’est devenu vraiment compliqué.

J’entends d’ici les gens en couple me dire, “tu es trop difficile” (non, juste un minimum d’exigence pour trouver quelqu’un de bien), “c’est quand tu t’y attendras le moins”, “arrête de chercher” et toutes les autres phrases bateaux que j’entends à longueur de temps! Note à vous tous, que celui qui a trouvé l’amour (ou même juste une aventure) en restant assis sur son canapé avec un plaid en regardant une bonne série, lève la main! Car oui franchement, si c’est possible ça m’intéresse.

Et alors le pire de tout, c’est que quand je rencontre quelqu’un et que cet homme me plaît, je suis une catastrophe, les phrases ne sortent plus dans le bon sens, j’ai 14 ans, je minaude, je rougis et je suis incapable de tenir une discussion… Comme dans le sketch de Florence Foresti, j’ai 14 ans et 2 couettes. Je suis un peu bloquée en phase 1…

J’ai eu des moments où j’ai perdu l’envie d’essayer de rencontrer quelqu’un, j’avais perdu confiance en moi, j’avais trop peur de souffrir. Aujourd’hui, après un gros travail sur moi-même, j’ai dépassé ce stade, j’ai repris confiance, je sais ce que je vaux et ce que je veux! Le seul hic, c’est que je deviens impatiente…

En ce moment, j’ai un coup de cœur pour un homme, on s’est déjà parlé, on se croise régulièrement, on discute un peu et j’aimerais enclencher la deuxième, lui faire comprendre qu’il me plaît. Ça ne m’arrive pas tous les jours, de rencontrer un mec bien, célibataire, qui me plait, sans enfant et j’ai envie de persévérer. Arriver à aller au-delà de mes peurs, de mes craintes et sortir de ma zone de confort.

Mais comme dis plus haut, je suis nulle en amour… Heureusement que j’ai mes copines pour m’aider mais à un moment, il va falloir faire quelque chose, oui mais quoi? Pourquoi ce n’est pas aussi facile que dans les films/séries ???

En plus, avec l’arrivée de l’automne, je suis totalement tiraillée entre sortir de cette zone de confort ou rentrer en phase d’hibernation (canapé, plaid & bonnes séries). Mais comme dit plus haut, c’est pas en restant sous mon plaid que je vais rencontrer quelqu’un! La suite au prochain épisode…

Cela fait des mois, des années que je suis (de loin) Julien Doré. Découvert dans la Nouvelle Star, je me rappelle encore de son premier casting raté et de la deuxième chance donnée grâce à l’insistance de Virginie Efira (et oui à l’époque c’est notre Virginie nationale qui présentait le télé crochet).

Je lui ai toujours trouvé un charisme et ce “je-ne-sais-quoi” qui fait la différence, sans savoir pourquoi, je ne l’avais pas encore vu en concert. Il y a quelques semaines, j’ai essayé d’obtenir des places pour le 12 mai à Forest National mais c’était sold out. A l’annonce de sa date au palais 12, j’ai pris des places sans même réfléchir mais il fallait encore attendre jusqu’en Novembre…

Et oh, surprise, Gaëlle (mon aco- Julien Doré -lyte du concert de Novembre) m’appelle et me fait une proposition (limite) indécente, sa copine avec qui elle va le voir au mois de mai, a une obligation familiale et propose qu’on échange nos places…. J’ai réfléchi (1 seconde exactement) avant de dire OUI EVIDEMMENT!

Ce vendredi, nous voilà donc parties pour voir le croustillant Julien sur scène à Forest National, entre temps, Olivia a également trouvé une place de dernière minute. On arrive en retard, comme d’habitude, la première partie est déjà finie et je dis aux filles de me suivre dans la fosse, en se faufilant sans difficulté, on se retrouve aux barrières à droite de la scène avec une vue parfaite et dégagée.

IMG_1573

Enfin dégagée, jusqu’à ce qu’une Madame Sans-Gêne arrive, passe devant nous et plante son fils sur ses épaules…. Tout va bien, on va voir Julien (zen, restons zen)!

Les lumières s’éteignent et c’est partit pour un show de plus de deux heures… Julien est une bête de scène avec ce grain de folie qui nous fait rire. Je l’aimais bien avant de le découvrir sur scène mais là c’est un véritable coup de cœur. Il a cette autodérision qui est indispensable quand on fait de la variété. C’est un réel artiste qui se donne à fond, on le sent sincère, il est d’ailleurs très touché par le retour du public (ca faisait très longtemps que je n’avais plus vu une telle ambiance à Forest!).

Les chansons se succèdent, passant du slow, piano voix à des sons plus rythmés, il nous a fait un premier faux départ, puis un deuxième et là je me rends compte qu’il n’a pas fait “Paris Seychelles”… La panique m’envahit… Il ne peut pas me faire le coup Placebo*… Il revient, entame quelques notes au piano et toujours pas de “Paris-Seychelles”… Dernière chanson de la soirée, ca y est, je la reconnais, et il la joue pendant plus de 5 min avec le public qui joue les chœurs d’un soir sur “I need your soul ohooooo, I won’t let you go ohooooo” juste magique….

Et sur le retour, on continue à rester dans notre bulle avec Gaëlle & Olivia, fantasmant sur le charismatique Julien… Pour conclure “On boirait bien un thé, en été, sur le canapé, avec Julien Doré & Chloé (mais qui est Chloé?)”

Vous vous en doutez, j’ai repris une place pour Novembre….

Découvrez les vidéos du concert sur mon Instagram /clovismarley21

*le coup Placebo, c’est l’attente de la chanson “Every me, every you” pendant tout le concert pour fêter les 20 ans du groupe sans avoir pu l’entendre…

Pour moi, le lundi est synonyme de congé, de liberté et de repos… et ce lundi c’était la détente absolue et le soleil.

J’ai eu la chance de gagner un massage d’une heure à l’institut Temporelle à Grez-Doiceau.

Une heure de massage, tout en douceur et en relaxation mais avec juste la bonne puissance pour décontracter les muscles et les tensions. Une heure hors du temps, hors des soucis, une heure rien que pour moi. Le massage s’est fait avec de l’huile et du beurre de karaté, un pur bonheur!

La cerise sur le gâteau, la chaise (lit?) chauffante, quel pur bonheur! Merci à Kim pour sa gentillesse, sa douceur et son accueil, une belle personne qui donne envie de revenir au plus vite…

Grâce à un concoupeu à Facebook, j’ai eu la chance de découvrir un super institut juste à côté de chez moi;-)

Grâce au réseau Wonder Women, je rencontre toujours des nouvelles personnes et avec certaines, je me lie d’une réelle amitié. C’est le cas avec Annabel, je vous ai déjà parlé d’elle, elle pratique le feng shui occidental et nous avions ensemble améliorer les énergies de mon intérieur. Découvrez l’article ici.

Cela fait déjà quelques mois que Malou (une Wowo également) & Annabel me parlent de Forever Living Products et des bienfaits de l’Aloé Vera, j’avoue que je suis un peu sceptique sur cette “baguette magique”. Un soir lors d’une conférence, j’explique à Annabel que j’ai un eczéma dû au stress et que je n’arrive pas à m’en débarrasser, elle me donne un échantillon de crème et me dit d’essayer.

Sans vous mentir, après 3 applications, l’eczéma avait disparu! Là j’avoue que ça commence à m’intriguer ces produits magiques… J’avais tout essayer avant, les crèmes pleines de cortisone, les huiles essentielles, etc.  Alors mon eczéma revient de temps en temps puisqu’il est lié au stress mais au moins je peux le soigner rapidement et efficacement.

Suite à ce premier essai, nous avons décidé ensemble de faire une journée de démonstration en boutique et là j’ai vraiment découvert toute la gamme de produits Forever. J’ai fait ma première cure de buvable, mon corps m’en remercie, il m’a aidé à éliminer beaucoup de toxines et surtout à réduire le stress quotidien. Je me sens mieux dans mon corps et ça se voit, j’ai beaucoup de compliment, on me demande ce qui me rend rayonnante, c’est l’Aloé Vera. C’est naturellement que je suis devenue distributrice de la gamme Forever.

Je suis encore en train de découvrir encore plein de bienfaits, de tester des nouveaux produits. Hier, j’ai glissé et mon genou a amorti le choc, je vous laisse imaginer son état. Afin de soigner l’hématome, j’utilise la crème Aloe MSM Gel. Je vous tiens au courant de l’évolution. Les produits Forever sont 100% naturels, ils ne sont pas testé sur les animaux et répondent au normes de qualité ISO 9001 & ISO 14001.

Si vous voulez plus d’informations, rendez-vous sur ma page Facebook et pensez à me contacter en message privé pour des conseils personnalisés. https://www.facebook.com/melanieforeverlivingproducts/

A bientôt,

571534d274e9fd715abaabb543887d17

Hier soir, au siège de la KBC à Bruxelles, toutes les Wowo se sont réunies pour le premier Wonder Women Academy.

Au programme de cette soirée entre femmes, une Introduction de Damien Van Renterghem, CEO KBC Brussels qui nous présentent KBC, leurs nouveaux défis, leur positionnement et la place des femmes au sein de cette société belge.

Ensuite l’intervention de Chouna Lomponda qui a reçu le prix de L’Union de la Femme Africaine 2015 et qui est porte-parole du Musée Juif de Belgique et maman célibataire de quatre garçons. Elle nous parlera de son parcours atypique et de son audace.

La conférence de la soirée est menée par Isabelle Wats sur le thème de son livre: « Que veux-tu vraiment ? »

J’ai principalement envie de vous parler de l’inspirante Isabelle Wats et de ma prise de conscience lors de sa conférence. Je suis en pleine réalisation de mon rêve au niveau professionnel et je suis très heureuse. Au niveau professionnel, j’ose, je prends des risques, je fonce et je suis pleine de confiance. Au contraire, au niveau personnel et surtout sentimental, c’est le contraire.

Grâce à cette conférence, je me suis rendue compte que je me mettais des freins et que une majorité des freins qu’on peut trouver au niveau de la réalisation de ses objectifs, je me les inflige au niveau personnel.

Un des slides de la conférence était « Dépasser les freins, utilisons la puissance de notre mental pour chasser les saboteurs ». Les saboteurs sont la dévalorisation de soi, le perfectionnisme, les excuses, la passivité, la dispersion, les préjugés et les peurs. Ces saboteurs, beaucoup les rencontrent dans leur envie de passer à l’action, de changer de vie et aussi quand on se lance en tant qu’indépendant.

Ce qui est marrant, c’est que ces saboteurs ont été quasi inexistants dans mon choix de me lancer dans ma vie d’indépendante mais par contre, ils sont très présents dans ma vie sentimentale sauf le perfectionnisme et la dispersion. Pour se disperser, il faudrait déjà avoir des ouvertures 😉 (il vaut mieux en rire!)

Tout ça pour vous dire, que je vais me prendre en main, cette conférence m’a réveillée et j’ai vraiment pris conscience que je me freinais toute seule. Notre vie nous appartient et je choisis d’être heureuse. Si j’ai confiance en moi pour me lancer à fond dans ma vie active, je dois avoir confiance en moi pour ma vie affective ! Je vais de ce pas, aller acheter le livre d’Isabelle Wats.

La vie est pleine de surprise, une soirée qui, à la base, devait être plutôt dans un axe professionnel et de travail, s’est avérée être une révélation sur moi et pour ma vie affective. Tout est possible!

48778dd16bac167ab7f44509ae1c49e2

Je voudrais partager avec vous, une véritable découverte, l’usine à Lunette by Polette!

J’ai une légère myopie et je porte donc des lunettes, j’ai toujours eu envie d’avoir des lunettes décalées mais ça coûte une fortune. J’ai découvert ce site et j’ai déjà craqué pour 6 paires de lunettes, des classiques et des plus funs;)

Voici ma dernière paire, c’est le modèle Chocolatine Flower à 6,99€ (verres unifocaux compris), c’est dingue non??? Je suis complètement fan, je crois que je vais me faire une armoire spéciale lunettes;)

IMG_7099

Donc dorénavant les filles, on peut assortir nos lunettes à nos tenues, notre humeur du moment et se permettre toutes les folies.

J’ai craqué pour un modèle plus rétro que je porterais moins souvent mais qui me fait délirer, il m’a coûté 20€, verres compris;)

IMG_6621

Et puis j’ai aussi deux modèles plus classiques, chacun à 6,99€ pièce (verres compris).

Et alors vivement les solaires, car pour 10€ de plus sur toutes les montures, vous pouvez teintés vos verres unifocaux, de la couleur de votre choix, bref ce site est une petite merveille;)

Vous vous rendez compte qu’avec mes 6 paires de lunettes, je ne suis même pas encore au prix d’une paire en boutique spécialisée…

Un petit bémol, c’est assez difficile d’essayer sur le site, donc j’ai eu de la chance, elles me vont toutes car le retour est à nos frais et ils ne remboursent pas les verres mis à votre vue. Pour une monture entre 6 & 10€, ça ne vaut pas la peine de payer 16.40€ de frais de port par la poste mais bon, personne n’est parfait…

J’ai eu le privilège et la chance de tester un soin chez “The Beauty Room” à Nivelles, Sophie m’a reçue dans son espace dédié au bien-être et à la beauté. Situé dans les rues piétonnes typiques de Nivelles, le cadre invite à la détente et à la béatitude. J’ai fréquenté pas mal d’instituts et j’ai été charmée par l’ambiance chaleureuse, relaxante, ultra-féminine et moderne. La situation dans une rue typique où les maisons sont en belles pierres ajoute encore plein de charme, bref, tout ce que j’aime. Au lieu d’une pièce fermée pour la cabine de soin, celle-ci est entourée de gros rideaux beiges qui procurent une sensation douce et chaleureuse.

J’ai testé le soin à l’eau thermale de Spa spécifique peaux sensibles, c’est la première fois que je fais un soin 100% détente. Je veux dire sans le moment de torture “extraction de comédons” qui précède le massage et la détente. Tu vois le moment où tu pleures de douleur car elle te retire ces sales points noirs sur le nez et que tu souffres pour être belle! En fait, on nous a menti, ce n’est pas nécessaire de souffrir pour être belle!

Ici ce n’était que massage, crème, massage, encore crème et ainsi de suite. Le pur bonheur! Même les ouvriers qui refont la rue n’ont pas réussi à me sortir de ma bulle de détente et de bonheur! Pendant la pause du masque, Sophie réalise un massage crânien pour stimuler les points d’énergies. La particularité de ce soin est un massage avec des petites cuillères de Limoge glacées, grande frileuse dans l’âme, je reconnais le bienfait au niveau détente et relaxation du visage de cette méthode.

Ma peau en avait bien besoin et je la sens ressourcée et nourrie. Elle est douce et prête à affronter le froid des jours à venir!

Sophie veut pour ses clientes, des produits sensoriels et naturels, en plus de la marque Sothys, elle a la jeune marque belge qui monte, 2|Nature, elle utilise la gamme pour des soins en cabine exclusif. En plus des soins classiques d’institut de beauté, Sophie propose des cours de maquillage et des traitements haute performance spécifiques à votre type de peau.

Elle offre également des abonnements 10 + 1 gratuit et des réductions pour les moins de 20 ans. Donc n’attendez plus, foncez à l’institut pour une expérience 100% détente.

Pour la quatrième séance, j’avais envie de travailler sur ma vie personnelle. Cette période est difficile pour les célibataires et j’avoue que c’est un moment où je me mets beaucoup de pression.

Comme à chaque début de séance, nous avons fait le bilan. Nous avons parlé d’un projet professionnel qui me tient à cœur et qui est revenu récemment dans ma vie. Manoëlle m’a posé des questions, encouragée et surtout m’a aidé à faire une “to-do list” des choses à faire et à mettre en place. Elle arrive chaque fois à me titiller pour que je me pose les bonnes questions et à mettre le doigt sur les points utiles pour avancer.

Ensuite nous sommes allé sur le terrain de l’affectif, du sentiment de solitude propice au célibat pendant cette période festive.

J’avais besoin de vider mon sac, de lâcher la pression inutile que je me mets… On va travailler ensemble sur l’estime de soi et la confiance en soi. Première chose que j’ai retenu de la séance, quand une personne ou une phrase nous blesse c’est qu’on a choisi de la laisser nous atteindre.  Je me sens déjà plus forte aujourd’hui car j’ai pris la décision d’être inébranlable. On a toujours le choix et nous sommes maître de notre vie.

Pour pouvoir être aimée ou désirée, il faut d’abord apprendre à s’aimer soi-même. J’ai fait avec Manoëlle, une liste de mes qualités et des compliments que j’aimerais entendre d’un homme. La liste est affichée dans ma salle de bain comme un mémo et je vais l’apprendre par cœur.

Le chemin vers l’acceptation de moi a commencé!

Je vous tienS au courant de l’évolution bien évidemment…

Si vous aussi, vous avez besoin d’un coup de pouce afin de changer de vie, contactez Manoëlle au 0475/22.07.65.