Archives for category: Copines

On connaît toutes ce moment où tu envois LE sms, LE message, celui que tu écris à 4, 6 ou même 8 mains en fonction des copines disponibles.

Toujours poser une question, être directe mais pas trop, c’est trop tôt pour mettre “bisous”, être claire aussi pour pas avoir de sous entendu mais il faut pas qu’il se fasse des idées non plus car tu as juste envie de le revoir… bref c’est le message le plus important du jour!

Ce message je l’ai envoyé hier soir, avec l’aide de 2 amies, déjà avant d’appuyer sur “envoyé” le stress a commencé à monter et puis le doigt s’approche de la touche et c’est partit!

J’en ai déjà envoyé des sms mais un comme ça, c’est différent. Je propose à un mec rencontré il y a un mois, d’aller boire un verre, j’avoue que j’ai pris sur moi et j’ai du me battre pour appuyer sur “envoyer”.

Là, une boule se forme dans mon ventre, j’ai envie d’éteindre ce téléphone et d’aller me réfugier dans une grotte… je regarde un truc à la télé pour me changer les idées… la première heure passe, il ne lit pas le message… toujours en débriefing avec les filles… après 1h30 ça y est, il l’a lu… pas de réponse, angoisse, j’en ai marre, je décide d’aller dormir!

Et puis, 20 minutes après, une réponse, une belle réponse, longue, il répond à tout et propose de se voir en semaine car plus facile pour lui, tout ça en expliquant son week-end…

Boum! explosion de joie, libération, confiance en soi au top, boostée comme jamais, pas du tout envie de dormir…

J’ai également répondu à tout, envoyé mes disponibilités et puis débriefing avec mes amies! Ces filles extraordinaires, géniales, celles qui sont là pour te booster quand tu en as besoin, celles qui se moqueront gentiment de toi autour d’un verre la prochaine fois et celles qui sont également là quand ça ne va pas! merci les filles, j’ai tellement de chance de vous avoir dans ma vie!

Advertisements

Quand tu arrives à 36 ans, le célibat n’est plus seulement une situation mais un parcours du combattant, de questionnement et de justification constante… Pas de toi, car finalement tu le vis plutôt bien, mais des autres! Il y a quelqu’un qui disait à juste titre “l’enfer c’est les autres”… ben c’est un peu ça!

A commencer par ta propre mère, qui vient avec ses angoisses et ses envies d’être grand-mère, “Tu sais mes copines, elles mes parlent de leurs petits-enfants et je ne sais jamais quoi dire”, ben tu leur réponds que tu en as 2, Marley & Clovis (mes chats), ok ils sont un peu poilu, ils marchent toujours à quatre pattes mais bon… En tout cas, vu les prénoms qu’on donne aux enfants en ce moment, moi je dis, ça passe….

Et puis qui a dit qu’il fallait être dans la norme, mariées et mères avant 30 ans… Bon ok, à 20 ans, je me le disais aussi mais finalement je suis bien… De toute façon, j’ai trouvé le meilleur contraceptif possible, voir (subir) le comportement des enfants dans ma boutique, je dirais qu’ils sont quand même plus proche de Chucky, que du bonheur et de la joie, d’être parent.

Exemple, je ne juge pas, je n’ai pas d’enfant donc je ne peux pas comprendre (hum hum), une petite fille entre 18 mois & 2 ans (elle marchait déjà, comme ça vous situez) est devant mon rayon et prend un à un les articles et les dépose (pour pas dire jeter) par terre… J’arrive, je me mets à sa hauteur (je n’ai pas d’enfant mais j’ai regardé Super Nanny, na!) et lui dit avec un grand sourire “Mademoiselle, vous ne pouvez pas faire ça!” Oui je vouvoie les enfants qui ne sont pas sages donc si je tutoie ton enfant c’est bon signe 😉 Et là, à ma grande surprise, la maman me dit “elle ne comprend pas, je rangerais après” OK qu’est-ce qu’elle ne comprend pas dans le non? car même mes chats ont appris et assimiler le concept du “non” et du “attend”… Un chat serait-il plus intelligent qu’un enfant? Je pose juste la question et vous laisse seul juge…..

Exemple numéro 2, il faut savoir qu’il y a du parquet dans la boutique, qui fait du bruit, important de le préciser. Une fillette d’une dizaine d’année, s’amuse à courir en rond, en tapant bien fort des pieds, après 3 interventions de la maman (et mes 3 GinTo de la veille qui me font sentir que mes cheveux poussent), je la stoppe et je luis dis calmement “votre maman vous a demandé 3 fois d’arrêter donc maintenant stop!”.

J’en passe et des meilleurs.. des “Madame, va se fâcher” (ce à quoi je réponds souvent, non non, c’est pas son rôle), des “arrèèèèèèèèèèèèèèèèèète mais arrèèèèèèèèèèèèèète”, des “non tu n’auras pas de bonbons, tu n’es pas sage! non! non! non! non, non, non bon d’accord tu peux en avoir un”… zen restons zen!

Donc ma plus grosse crainte, je l’ai vu passée récemment sur Facebook, ce n’est pas de finir seule mais plutôt le nombre de chat avec lequel je vais finir….

Je me suis lancé le défi d’ouvrir ma boutique dédiée à la Belgitude et aux créateurs belges dans mon village d’origine il y a maintenant 31 mois (et oui c’est comme pour les bébés, je compte en mois!).

Quand je me suis lancé ce défi, je savais qu’il allait changer ma vie mais pas à ce point là.

Avec l’arrivée de la boutique, ma priorité était de réussir, de faire du chiffre, je me bats au quotidien pour y arriver, j’y dépense beaucoup d’énergie et aujourd’hui le résultat commence à se faire sentir.

Certaines personnes de mon entourage, n’ont pas compris le changement, les doutes qui m’ont torturé à un moment. “Tu fais ce dont tu as toujours rêvé et tu te plains” je suis navrée si c’est passé comme ça, j’aime ce que je fait et je ne changerai pour rien au monde mais il y a des jours, des semaines difficiles et j’ai besoin d’en parler.

Plus aussi disponibles qu’avant, souvent fatiguée, en fait la fatigue est devenue une seconde nature chez moi. Lau m’avait prévenue, “Maintenant que tu es indépendante, les nuits vont être courtes et agitées” et moi confiante, j’ai  répondu mais noooooooon. Que nenni, les nuits sont courtes, torturées, agitées, on réfléchit beaucoup (trop) et du coup, on dort mal. Le hic, c’est que si je veux voir du monde, je dois sortir et donc je me fatigue encore plus et donc flot de reproche “Tu dis que t’es fatiguée mais tu sors tout le temps” ben oui mais en fait j’ai envie de voir mes amis, de faire la fête mais t’inquiète j’ai compris, la prochaine fois que tu me demandes “comment ça va?” je répondrai “oui” car en fait c’est ce que certaines personnes veulent entendre…

Je fait maintenant la différence entre les vrais amis et les copains, ceux qui sont là sans te juger quand tu as besoin d’eux et ceux avec qui tu passes un bon moment mais à qui tu ne confies que le strict minimum. Et bizarrement les vrais sont majoritairement indépendants ou femmes d’indépendant ou avec cette mentalité tellement particulière. Attention, je ne dis pas qu’on ne peut pas comprendre un indépendant sans en être un, il y a toujours des exceptions, évidemment!

Il faut savoir que les personnes qui restent dans les moments difficiles, c’est avec eux que je fêteraient mes futures réussites!

“Quality not Quantity” voilà comment je résumerais mon cercle d’amis mais également ma vie sociale et active. J’ai compris, avec le temps, que ça ne servait à rien d’avoir plein de potes et que c’était un réel plaisir de construire de vraies relations avec les personnes qui t’entourent.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de dire que je fais un métier qui me passionne, je n’ai d’ailleurs en aucun cas, l’impression de travailler et même si certains moments sont difficiles, je ne changerai pour rien au monde. J’aime ma vie, mon métier et surtout je suis fière de moi et du chemin parcouru.

J’ai 36 ans, je suis indépendante, j’ai un métier passionnant et épanouissant, j’ai des amis en or, 2 chats, je suis célibataire et je suis nulle en amour.

J’aimerais aborder ma difficulté à sortir du célibat, même si je peux dire que ma vie me convient, que je m’y sens bien, je ressens un manque, qu’il soit affectif, sensuel ou simplement l’envie de construire quelque chose à deux, de vivre des nouveaux challenges et de découvrir l’autre.

J’ai essayé les sites de rencontres mais ça ne me convient pas. Je trouve ça dommage de tout baser sur une photo, un physique, il m’arrive d’avoir des coups de cœur dans la vraie vie pour des garçons qui à la base, sont à l’opposé de mon idéal masculin. C’est bien simple, je ne suis jamais sortie avec un garçon qui représentait mon idéal masculin physiquement. Donc jugé une personne sur une photo, c’est tellement rédhibitoire…

A l’époque des réseaux sociaux et de l’ultra-connexion, comment est-ce qu’on rencontre des nouvelles personnes en VRAI? Je sors beaucoup, dans des endroits différents, mais j’ai l’impression que les gens ne se mélangent plus, on reste avec ses amis, son groupe.

Attention, je vais rester en dehors des clichés du “c’était mieux avant” mais je me pose réellement la question, “comment rencontrer quelqu’un de bien?”. A l’école, on fait beaucoup de nouvelles rencontres, ensuite dans le milieu professionnel, mais depuis que je suis indépendante, je travaille seule et c’est devenu vraiment compliqué.

J’entends d’ici les gens en couple me dire, “tu es trop difficile” (non, juste un minimum d’exigence pour trouver quelqu’un de bien), “c’est quand tu t’y attendras le moins”, “arrête de chercher” et toutes les autres phrases bateaux que j’entends à longueur de temps! Note à vous tous, que celui qui a trouvé l’amour (ou même juste une aventure) en restant assis sur son canapé avec un plaid en regardant une bonne série, lève la main! Car oui franchement, si c’est possible ça m’intéresse.

Et alors le pire de tout, c’est que quand je rencontre quelqu’un et que cet homme me plaît, je suis une catastrophe, les phrases ne sortent plus dans le bon sens, j’ai 14 ans, je minaude, je rougis et je suis incapable de tenir une discussion… Comme dans le sketch de Florence Foresti, j’ai 14 ans et 2 couettes. Je suis un peu bloquée en phase 1…

J’ai eu des moments où j’ai perdu l’envie d’essayer de rencontrer quelqu’un, j’avais perdu confiance en moi, j’avais trop peur de souffrir. Aujourd’hui, après un gros travail sur moi-même, j’ai dépassé ce stade, j’ai repris confiance, je sais ce que je vaux et ce que je veux! Le seul hic, c’est que je deviens impatiente…

En ce moment, j’ai un coup de cœur pour un homme, on s’est déjà parlé, on se croise régulièrement, on discute un peu et j’aimerais enclencher la deuxième, lui faire comprendre qu’il me plaît. Ça ne m’arrive pas tous les jours, de rencontrer un mec bien, célibataire, qui me plait, sans enfant et j’ai envie de persévérer. Arriver à aller au-delà de mes peurs, de mes craintes et sortir de ma zone de confort.

Mais comme dis plus haut, je suis nulle en amour… Heureusement que j’ai mes copines pour m’aider mais à un moment, il va falloir faire quelque chose, oui mais quoi? Pourquoi ce n’est pas aussi facile que dans les films/séries ???

En plus, avec l’arrivée de l’automne, je suis totalement tiraillée entre sortir de cette zone de confort ou rentrer en phase d’hibernation (canapé, plaid & bonnes séries). Mais comme dit plus haut, c’est pas en restant sous mon plaid que je vais rencontrer quelqu’un! La suite au prochain épisode…

J’ai envie de crier, d’hurler, de m’énerver et surtout de pousser un gros coup de gueule! A tous mes amis, copains, connaissances, je sais que c’est pour mon bien, que vous voulez mon bonheur mais je vais bien! Etre célibataire n’est ni une maladie, ni une tare.

Est ce que je vous conseille sur votre couple, moi! “Ca va? Vous faites l’amour au moins 3x/semaine? Vous êtes à l’écoute l’un de l’autre? Vous prenez du temps pour vous? Et sinon c’est quand la dernière fois qu’il t’a surprise? Vous vous aimez encore après si longtemps?”

Voici ce que j’aimerais répondre aux bien-pensants, aux bien intentionnés et à leurs phrases toutes faites.

“Tu trouveras quelqu’un quand tu t’y attends le moins” ou “arrête de chercher et IL arrivera!” là j’ai même pas de mots parce que souvent juste après on te conseille de t’inscrire sur un site de rencontre, parce que ça te fera sûrement du bien de rencontrer quelqu’un. On est d’accord qu’on est dans deux pensées complètement opposées? Si tu vas sur un site de rencontre, c’est que tu cherches donc… Ok vous me suivez bien 😉

“Tu es trop difficile!” Non pas spécialement mais c’est vrai que je préfère être seule que mal accompagnée et j’ai certains critères quand même, un mec sympa, drôle et propre c’est un minimum. Par contre ça veut dire que tu as pris le premier mec qui voulait de toi? pas sympa pour ton homme ça!

“Le mec parfait n’existe pas, tu sais!” Oui merci, je crois aux licornes mais quand même, j’ai 34 ans, je sais que la perfection n’existe pas, ni chez l’homme, ni chez la femme. Encore une fois, j’ai un minimum d’exigence mais je vis dans la réalité, je vous rassure.

Pourquoi tu es célibataire? Alors j’avoue que je reste sans réponse mais il y a sûrement une raison. Et alors, arrêtez avec votre éternel, “je ne comprends pas pourquoi tu es célibataire” c’est super gentil mais j’en ai marre…

J’avoue que je vis bien mon célibat, les seuls moments délicats, ce sont les invitations à des mariages ou autres événements plus officiels, où j’aimerais y aller avec mon amoureux, ce serait plus sympa.

En bref, je vous remercie de prendre soin de moi, de me conseiller sur mon célibat mais arrêtez avec vos phrases toutes faites dites et répétées à chaque fois qu’on se voit. Promis si j’ai besoin de conseil ou d’en parler, je viens vous voir.

Coucou,

Ca fait un bail que je n’ai plus pris le temps d’écrire… 2016 va tout changer.

Je commence cette année en vous annonçant que je suis devenue indépendante, j’ai réalisé mon rêve, j’ai ouvert ma boutique à Grez-Doiceau. Mon bébé s’appelle MeltingPop, j’y vends du talents belges sous diverses formes d’expression.

La boutique soufflera sa première bougie ce 10 février! Je vous y invite cordialement. L’année 2015 a été mouvementé, j’étais sous couveuse d’entreprises, nous avons ouvert la boutique à 2 avec mon ancienne associée, mais malheureusement la collaboration s’est arrêtée. Mais nous sommes maintenant en 2016, année pair et pleine de surprises. Je suis aujourd’hui seule à la tête de la boutique et je suis passionnée par mon métier.

Je suis constamment à la recherche de nouveautés, de nouveaux produits, de nouveaux créateurs. La dernière créatrice a être venue en boutique, n’est autre que Maureen Louys qui créée des colliers à nœuds pour chiens sous le nom Who’s That Dog, j’adore! Vous savez que j’aime beaucoup The Voice donc, en plus de découvrir ses créations, c’était un réel plaisir de la rencontrer;-)

11202099_1712150645684396_5979598704124220703_n

Pour 2016, j’aimerais aussi un peu de mouvement au niveau personnel, j’aimerais trouver un monsieur sympa;) On va se bouger un peu;) Je vous tiendrais au courant, évidemment!

A bientôt!

Samedi soir, on a fêté l’anniversaire d’une amie et comme beaucoup de soirée, nous avons fini au Domaine du Blé. Ca faisait longtemps que je n’y avais plus été un samedi. Bon j’y suis allée il y a deux semaines, un vendredi, mais sous l’effet de l’alcool, je n’ai pas trop percuté ce qui se passait. (Avertissement, l’alcool c’est mal et j’avais un super BOB donc je suis rentrée saine et sauve ;-))

Revenons à ce samedi soir, déjà la musique était pas au top… Musique sympa que j’écoute volontiers mais alors pas pour danser. Le DJ est canon mais être mignon, ça sufit pas… On en ferait bien un t-shirt d’ailleurs! Nous avons croisé plein de sosie de Kenji (chanteur qui te saoule avec sa belle Andalouse, aussi belle que jalouse, tu vois de qui je parle?), les gars un peu d’originalité, ce serait top! J’ai aussi croisé Samuel de The Voice et le sosie de Bertrand Chameroy de TPMP. Alors lui, il est canon de chez canon et donc son sosie aussi, petit pari avec les copines, s’il repasse je vais lui parler… Il est jamais repasser… Déception! En fait, c’est sûrement mieux comme ça, merci Univers…

Mais le plus drôle est la mode du port de la doudoune en “boîte”… Au début, on a cru que le premier Mister Doudoune était un original mais non, il y a eu une invasion de Mister Doudoune! Pourquoi? Perso l’odeur de la transpiration ne me séduit pas… Je suppose que c’est la nouvelle mode?!? Ça me fait penser à mon époque, aux mecs qui sortaient en boîte avec des lunettes de soleil… Décidément, les mecs ont une mode bizarre pour leurs sorties!

Et alors clou de la soirée, les mecs qui cherchent la bagarre, même avec les filles… là c’est le début de la fin de la soirée, même si la musique est (enfin) bonne, j’ai envie de rentrer! Et au Domaine, même si ça fait 1 an que t’y as plus mis un pied, t’es pas perdu, toujours la même musique, toujours les mêmes personnes et toujours le même relou qui te drague à chaque fois. Il a toujours pas compris que c’est mort…

Réflexion générale sur le Domaine, pourquoi les mecs doivent absolument porter une chemise alors que les filles peuvent venir habillées comme des paysannes?

Bref, c’était une chouette soirée, et même si c’est pas la meilleure boîte, on y retournera car c’est à côté de chez nous et que l’entrée est gratuite grâce à la carte de membre;)

Cette chanson tourne en boucle chez toutes les petites filles depuis 1 an, mais pas seulement. Je pense de ne jamais avoir vu un tel succès pour une chanson Disney. Je n’ai vu le film qu’une fois, je n’ai pas d’enfants et pourtant je connais cette chanson par cœur.

Je vous avoue que dés que je suis seule dans ma voiture et plus particulièrement quand je rentre de soirée, j’ai mon moment “Libérée, Délivrée” que je chante à tue-tête en conduisant. Et au vu de la discussion hier soir avec des copines, je ne suis pas la seule… Cette chanson a, comment dire, un effet “libérateur” 😉 Elle fait du bien en fait!

Moment le plus gênant autour de cette chanson? Moi, rentrant d’un mariage avec la chanson à fond dans la voiture, qui subit un contrôle de police, juste le temps de baisser la musique mais bon j’étais déjà rouge écrevisse… “Bonsoir, Monsieur l’Agent… “.

Bon je dois vous avouer autre chose, j’ai en quelque sorte un “don”, je connais vite une chanson par cœur, surtout en français. Ce qui me vaut d’être assez forte à l’épreuve “N’oubliez pas les paroles” du Quizz mais parfois j’ai assez honte de connaître certaines chansons écoutées seulement une ou deux fois à la radio comme Tal et autres daubes du genre…

Bref, c’est vendredi et c’est la journée confession….

Et voilà une année qui se termine, le moment de faire le bilan d’une année pleine de rebondissements…

Pour ma part, une année avec de belles rencontres, des personnes surprenantes et des amitiés qui se sont renforcées. Ce que j’aime avec mes copines c’est qu’elle ont toutes plusieurs petits bonhommes dans leur tête alors même si on est qu’à deux, on est toujours beaucoup;-)

Mes meilleurs moments pour cette année?

Un week-end en Bretagne pour aller voir ma pote Caro (qui est retourné vivre en Bretagne en début d’année), on a fait que rire et manger pendant 3 jours, c’était juste excellent!

10606250_10152648965530763_6186515865224116624_n

Le Mariage de Gaëlle & Greg, un moment magique d’amour et de folie, à l’image des mariés.

535908_10152778930980956_7440138791918376485_n

Une année pleine de “Quizz” aussi, soirée dont je vous parlerai bientôt, des soirées 90’s & 2000 et plein d’autres moments extraordinaire entre amis.

10365825_10152472992631070_8235209587772107492_n

Et alors tous mes concerts; Backstreet Boys, Indochine (notamment au stade de France), Linkin Park, Justin Timberlake, Skip the Use, Yodélice, Lady Gaga, Stromae, …

733914_10151983828765763_1435450182_n 10151803_10152363468325763_2709677460100395002_n 10178024_10152337069140763_928267390_n 10302093_10152378639425763_7853325091985971625_n 10435926_10152535096915763_3270509638617695338_n 10704181_10152860697115763_7696030409505902001_n

Et pour 2015, je vous souhaite plein de belles rencontres, de réussites, de bonheur, de folie et d’amour!

Pour moi, 2015 sera mon année, je le sais! Je me souhaite plus d’estime de soi et une meilleure confiance en moi. Une année placée sous le signe de la folie, du succès, de la réussite, de l’amitié et de l’amour.

Bonne fin d’année et belle année 2015!

Oui je suis une fille, oui j’adore les crèmes, le maquillage et les produits de beauté en général. Par contre, je ne sais pas vous, mais je ne suis pas très régulière dans l’application de ces produits bien-être. Bien sûr, je me maquille tous les jours, mais je ne suis pas du genre à tous les matins, mettre ma crème de soin et à suivre un rituel, ni tous les soirs d’ailleurs, sauf le démaquillage, ça c’est important.

Quand j’ai découvert 2|Nature, j’ai aimé le côté naturel des produits, leurs odeurs, leurs textures ainsi que le packaging et en plus c’est une jeune entrepreneuse belge et amie de surcroît 😉 Même si Perrine est une amie, nous ne sommes pas dans la même philosophie, ou le même délire, concernant le Bio. Ben oui, on peut pas toujours être d’accord! Personnellement, le bio c’est pas mon truc, je suis plutôt tournée sur le local que sur le biologique.

seconde nature

J’utilise plusieurs produits de la marque, le fluide matifiant  car j’ai une peau mixte, je l’utilise sur ma zone T (frond, nez et menton) et comme je ne vais pas en rajeunissant, j’utilise le soin essentiel anti-âge pour le reste de mon visage et mon cou. J’aime beaucoup ces produits et je vois déjà pas mal de résultat, surtout au niveau de ma zone T. Malgré cela, je ne suis toujours pas régulière…

Mais l’Huile précieuse régénérante est arrivée! Sur les conseils de Perrine, je voulais une crème hydratante pour la nuit, j’ai acquis cette merveille… Je ne suis pas huile à la base mais je lui fais confiance. Oh Miracle, Oh douceur, Oh divinité des crèmes des soins, cette huile est MAGNIFIQUE, merci Perrine!!!! Je suis totalement accro, je ne peux plus aller dormir, sans ma précieuse huile.

huile-precieuse-regenerante

C’est un pur bonheur, une sensation de bien-être, un plaisir, une odeur de bonbon (j’ai presque envie de me croquer, oui je sais c’est bizarre..), un soin éclat, un vrai où on voit la différence. 2|Nature a réussi un exploit, je mets tous les jours mon huile, peu importe l’heure à laquelle je me couche!