Archives for category: Positive

Je lis régulièrement des magazines féminins, le plus souvent sur internet. je viens de lire deux articles sur le célibat et l’amour. Le premier se nomme “les 10 conseils de la sexologue de “Mariés au premier regard” pour un couple qui dure” et le deuxième, “Célibataire? Ces 7 réactions qui vous empêchent de trouver l’amour”.

Si vous me suivez, vous vous doutez que les titres m’ont attiré et j’ai lu ces deux articles. Souvent sur Facebook, on se moque des magazines féminins qui disent tout et son contraire. Du style “comme perdre 3kg en 1 semaine” en page 5 et la recette du moelleux au chocolat en page 20.

Dans le cas présent, il y a des petits trucs qui m’ont titillés… La deuxième règle du premier article pour que notre couple dure c’est “qui se ressemble, s’assemble”. En résumé, la sexologue nous dit qu’on a tendance à croire que les opposés s’attirent mais que sur le long terme, il faut des points communs pour que ça dure.

Dans le deuxième article, la septième réaction qui fait qu’on reste célibataire est “chercher son double”, la journaliste nous dit que l’adage “qui se ressemble, s’assemble” est loin d’être une vérité. Car l’amoureux potentiel peut faire battre notre cœur par ses différences… Elles peuvent le rendre attirant et passionnant.

Comme dire? Donc si je résume, pour sortir de mon célibat, je dois trouver quelqu’un de différent mais si je veux que mon couple dure, il faut qu’on se ressemble… Oui d’accord…

 

Advertisements

Je me suis lancé le défi d’ouvrir ma boutique dédiée à la Belgitude et aux créateurs belges dans mon village d’origine il y a maintenant 31 mois (et oui c’est comme pour les bébés, je compte en mois!).

Quand je me suis lancé ce défi, je savais qu’il allait changer ma vie mais pas à ce point là.

Avec l’arrivée de la boutique, ma priorité était de réussir, de faire du chiffre, je me bats au quotidien pour y arriver, j’y dépense beaucoup d’énergie et aujourd’hui le résultat commence à se faire sentir.

Certaines personnes de mon entourage, n’ont pas compris le changement, les doutes qui m’ont torturé à un moment. “Tu fais ce dont tu as toujours rêvé et tu te plains” je suis navrée si c’est passé comme ça, j’aime ce que je fait et je ne changerai pour rien au monde mais il y a des jours, des semaines difficiles et j’ai besoin d’en parler.

Plus aussi disponibles qu’avant, souvent fatiguée, en fait la fatigue est devenue une seconde nature chez moi. Lau m’avait prévenue, “Maintenant que tu es indépendante, les nuits vont être courtes et agitées” et moi confiante, j’ai  répondu mais noooooooon. Que nenni, les nuits sont courtes, torturées, agitées, on réfléchit beaucoup (trop) et du coup, on dort mal. Le hic, c’est que si je veux voir du monde, je dois sortir et donc je me fatigue encore plus et donc flot de reproche “Tu dis que t’es fatiguée mais tu sors tout le temps” ben oui mais en fait j’ai envie de voir mes amis, de faire la fête mais t’inquiète j’ai compris, la prochaine fois que tu me demandes “comment ça va?” je répondrai “oui” car en fait c’est ce que certaines personnes veulent entendre…

Je fait maintenant la différence entre les vrais amis et les copains, ceux qui sont là sans te juger quand tu as besoin d’eux et ceux avec qui tu passes un bon moment mais à qui tu ne confies que le strict minimum. Et bizarrement les vrais sont majoritairement indépendants ou femmes d’indépendant ou avec cette mentalité tellement particulière. Attention, je ne dis pas qu’on ne peut pas comprendre un indépendant sans en être un, il y a toujours des exceptions, évidemment!

Il faut savoir que les personnes qui restent dans les moments difficiles, c’est avec eux que je fêteraient mes futures réussites!

“Quality not Quantity” voilà comment je résumerais mon cercle d’amis mais également ma vie sociale et active. J’ai compris, avec le temps, que ça ne servait à rien d’avoir plein de potes et que c’était un réel plaisir de construire de vraies relations avec les personnes qui t’entourent.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de dire que je fais un métier qui me passionne, je n’ai d’ailleurs en aucun cas, l’impression de travailler et même si certains moments sont difficiles, je ne changerai pour rien au monde. J’aime ma vie, mon métier et surtout je suis fière de moi et du chemin parcouru.

Pour moi, le lundi est synonyme de congé, de liberté et de repos… et ce lundi c’était la détente absolue et le soleil.

J’ai eu la chance de gagner un massage d’une heure à l’institut Temporelle à Grez-Doiceau.

Une heure de massage, tout en douceur et en relaxation mais avec juste la bonne puissance pour décontracter les muscles et les tensions. Une heure hors du temps, hors des soucis, une heure rien que pour moi. Le massage s’est fait avec de l’huile et du beurre de karaté, un pur bonheur!

La cerise sur le gâteau, la chaise (lit?) chauffante, quel pur bonheur! Merci à Kim pour sa gentillesse, sa douceur et son accueil, une belle personne qui donne envie de revenir au plus vite…

Grâce à un concoupeu à Facebook, j’ai eu la chance de découvrir un super institut juste à côté de chez moi;-)

1 An déjà… 365 jours et tout est resté en mémoire, les images, les sensations, ce sentiment d’impuissance, cette tristesse et la perte d’une certaine innocence.

On se souvient tous de ce qu’on faisait ce fameux 22 Mars. Cette journée noire…

J’aimerais surtout me souvenir du 23 Mars, de cet élan de Belgitude, de cet amour, de cet entraide, de notre revendication noir/jaune/rouge et de cette fierté d’être belge.

Le souvenir que j’ai envie de garder aussi c’est la vidéo de Gui-Home vous détend et surtout cette phrase “ami terroriste, les personnes à qui vous faites peur, n’existent même pas!”

Que nos journées soient pour toujours noir/jaune/rouge…

“C’était au temps où Bruxelles rêvait
C’était au temps du cinéma muet
C’était au temps où Bruxelles chantait

C’était au temps où Bruxelles bruxellait

Place de Broukère on voyait des vitrines
Avec des hommes des femmes en crinoline
Place de Broukère on voyait l’omnibus
Avec des femmes des messieurs en gibus
Et sur l’impériale

Le coeur dans les étoiles
Il y avait mon grand-père
Il y avait ma grand-mère
Il était militaire
Elle était fonctionnaire
Il pensait pas elle pensait rien
Et on voudrait que je sois malinC’était au temps où Bruxelles chantait
C’était au temps du cinéma muet
C’était au temps où Bruxelles rêvait
C’était au temps où Bruxelles bruxellait

Sur les pavés de la place Sainte-Catherine
Dansaient les hommes les femmes en crinoline
Sur les pavés dansaient les omnibus
Avec des femmes des messieurs en gibus
Et sur l’impériale
Le cœur dans les étoiles
Il y avait mon grand-père
Il y avait ma grand-mère
Il avait su y faire
Elle l’avait laissé faire
Ils l’avaient donc fait tous les deux
Et on voudrait que je sois sérieux

C’était au temps où Bruxelles rêvait
C’était au temps du cinéma muet
C’était au temps où Bruxelles dansait
C’était au temps où Bruxelles bruxellait

Sous les lampions de la place Sainte-Justine
Chantaient les hommes les femmes en crinoline
Sous les lampions dansaient les omnibus
Avec des femmes des messieurs en gibus
Et sur l’impériale
Le coeur dans les étoiles
Il y avait mon grand-père
Il y avait ma grand-mère
Il attendait la guerre
Elle attendait mon père
Ils étaient gais comme le canal
Et on voudrait que j’aie le moral

C’était au temps où Bruxelles rêvait
C’était au temps du cinéma muet
C’était au temps où Bruxelles chantait
C’était au temps où Bruxelles bruxellait”

Ce samedi soir, je me faisais une joie d’aller au concert de Jain, je l’attends depuis des mois!

La soirée commence bien, je finis le boulot une heure plus tôt, j’arrive à Bruxelles sans embouteillage et je trouve une place de parking directement à côté de chez mon amie, Olive. Oh Joie!

On mange à notre aise, on se raconte les derniers potins et on prend le tram, direction l’Ancienne Belgique. Nous arrivons devant la salle avec un peu de retard. Nous ne voulions pas spécialement découvrir la première partie, mais juste danser et chanter avec Jain!

Surprise, malgré notre arrivée tardive, il y a une file assez longue… on entend autour de nous que certains étaient deja à l’intérieur mais poussé par l’envie d’une clope, qu’ils regrettent amèrement, les revoilà dans la file.

Après 15 Minutes, et avec l’arrivée de la police, on nous demande de reculer, d’abord de quelques mètres ensuite jusqu’au coin de la rue. Sans aucune information, quelques minutes plus tard, on nous demande de reculer encore plus loin, on commence à paniquer et à se poser beaucoup de questions.

Ceux qui étaient déjà à l’intérieur commencent à sortir, ils évacuent la salle. Les gens ont l’air serein, tout se passe dans le calme, ce qui est rassurant, mais seulement à moitié.

Arrivée d’autres combis de police et de quelques militaires, on nous demande de reculer sur le boulevard, dans un premier temps et ensuite jusqu’à la Bourse. Toujours sans la moindre information, notre imagination nous joue d’ailleurs quelques tours mais on essaye de relativiser.

Réflexe 2.0, on regarde sur les réseaux sociaux à la recherche d’indices et on communique avec nos proches pour savoir s’ils en ont. Le périmètre de sécurité est mis en place, tout le monde attend, certains commencent même à partir.

On nous demande ensuite d’aller sur la Grand Place et là, on se dit que le concert va être annulé, l’alerte à la bombe est déclarée…

Aucune communication officielle de l’ancienne Belgique, juste un tweet de Jain pour dire que la salle est fouillée et que le concert n’est pas encore annulé. J’avoue qu’on perd espoir et surtout le coeur et l’esprit  ne sont plus à la fête…

On se prend une réalité, qu’on avait presque failli oubliée, de plein fouet! 

En remontant vers la Grand Place et toujours sans nouvelles, nous décidons de rentrer et c’est seulement arrivées à la maison, que l’information nous arrive, le concert va commencer…

Grosse déception et en même temps, l’envie est partie. Je regrette l’absence d’information et, égoïstement, la reprise du concert…

Chose positive, j’ai vu, pour la première fois, notre magnifique Grand Place sans aucun bâtiment en travaux ou en rénovation…

Je m’en vais au pays des rêves, qui je l’espère sera remplit de licorne et de poney, plutôt que d’alerte à la bombe!

Grâce au réseau Wonder Women, je rencontre toujours des nouvelles personnes et avec certaines, je me lie d’une réelle amitié. C’est le cas avec Annabel, je vous ai déjà parlé d’elle, elle pratique le feng shui occidental et nous avions ensemble améliorer les énergies de mon intérieur. Découvrez l’article ici.

Cela fait déjà quelques mois que Malou (une Wowo également) & Annabel me parlent de Forever Living Products et des bienfaits de l’Aloé Vera, j’avoue que je suis un peu sceptique sur cette “baguette magique”. Un soir lors d’une conférence, j’explique à Annabel que j’ai un eczéma dû au stress et que je n’arrive pas à m’en débarrasser, elle me donne un échantillon de crème et me dit d’essayer.

Sans vous mentir, après 3 applications, l’eczéma avait disparu! Là j’avoue que ça commence à m’intriguer ces produits magiques… J’avais tout essayer avant, les crèmes pleines de cortisone, les huiles essentielles, etc.  Alors mon eczéma revient de temps en temps puisqu’il est lié au stress mais au moins je peux le soigner rapidement et efficacement.

Suite à ce premier essai, nous avons décidé ensemble de faire une journée de démonstration en boutique et là j’ai vraiment découvert toute la gamme de produits Forever. J’ai fait ma première cure de buvable, mon corps m’en remercie, il m’a aidé à éliminer beaucoup de toxines et surtout à réduire le stress quotidien. Je me sens mieux dans mon corps et ça se voit, j’ai beaucoup de compliment, on me demande ce qui me rend rayonnante, c’est l’Aloé Vera. C’est naturellement que je suis devenue distributrice de la gamme Forever.

Je suis encore en train de découvrir encore plein de bienfaits, de tester des nouveaux produits. Hier, j’ai glissé et mon genou a amorti le choc, je vous laisse imaginer son état. Afin de soigner l’hématome, j’utilise la crème Aloe MSM Gel. Je vous tiens au courant de l’évolution. Les produits Forever sont 100% naturels, ils ne sont pas testé sur les animaux et répondent au normes de qualité ISO 9001 & ISO 14001.

Si vous voulez plus d’informations, rendez-vous sur ma page Facebook et pensez à me contacter en message privé pour des conseils personnalisés. https://www.facebook.com/melanieforeverlivingproducts/

A bientôt,

 

Justin Timberlake est de retour et ça sent bon “LA” chanson de l’été! Un clip qui fait du bien, une chanson qui donne le sourire, que demander de plus? Je sens qu’on va bien “bouger” sur cette chanson aux ondes totalement positives.

Information en passant, c’est l’une des musiques de la BO du prochain film Dreamworks : Trolls. Film dans lequel Justin Timberlake prête sa voix aux petits bonshommes aux cheveux fluo.

En tournée promo pour le film, Justin est partout et il a fait une magnifique interprétation, lors du Festival de Cannes, de “True Colors” avec Anna Kendrick, sa partenaire dans le film.

 

Coucou,

Ca fait un bail que je n’ai plus pris le temps d’écrire… 2016 va tout changer.

Je commence cette année en vous annonçant que je suis devenue indépendante, j’ai réalisé mon rêve, j’ai ouvert ma boutique à Grez-Doiceau. Mon bébé s’appelle MeltingPop, j’y vends du talents belges sous diverses formes d’expression.

La boutique soufflera sa première bougie ce 10 février! Je vous y invite cordialement. L’année 2015 a été mouvementé, j’étais sous couveuse d’entreprises, nous avons ouvert la boutique à 2 avec mon ancienne associée, mais malheureusement la collaboration s’est arrêtée. Mais nous sommes maintenant en 2016, année pair et pleine de surprises. Je suis aujourd’hui seule à la tête de la boutique et je suis passionnée par mon métier.

Je suis constamment à la recherche de nouveautés, de nouveaux produits, de nouveaux créateurs. La dernière créatrice a être venue en boutique, n’est autre que Maureen Louys qui créée des colliers à nœuds pour chiens sous le nom Who’s That Dog, j’adore! Vous savez que j’aime beaucoup The Voice donc, en plus de découvrir ses créations, c’était un réel plaisir de la rencontrer;-)

11202099_1712150645684396_5979598704124220703_n

Pour 2016, j’aimerais aussi un peu de mouvement au niveau personnel, j’aimerais trouver un monsieur sympa;) On va se bouger un peu;) Je vous tiendrais au courant, évidemment!

A bientôt!

Sixième séance de coaching, petit rappel: “la personne la plus importante c’est moi!”.

Avec Manoëlle, nous avons fait un point sur la situation, les événements récents, et surtout sur l’alimentation. Avec mon rythme de vie pour le moment, j’ai fait un peu n’importe quoi au niveau de mon alimentation, j’ai sauté des repas, j’ai bu du coca et manger pas mal de crasses. Ce qui en plus d’être mauvais, est un gouffre financier. Il est grand temps de se reprendre en main et de cuisiner des bons petits plats. Depuis une semaine, j’améliore ma qualité de vie alimentaire, en plus avec Top Chef, c’est motivant et inspirant.

Il faut savoir que j’ai un blocage psychologique avec les fruits et les légumes, j’ai une phobie alimentaire. Mis à part en potage, je ne sais pas en consommer c’est une source d’angoisse. Cela fait souvent beaucoup parler dans les repas avec des nouvelles personnes mais c’est ce que je suis, j’aimerais y arriver mais c’est très difficile pour moi. Certaines personnes ont peur du vide, du noir ou des insectes, moi ce sont les fruits et légumes.

Je me recentre également sur mes envies, j’essaye de faire ce que je veux et surtout quand je le veux, j’ai pas mal d’activités professionnelles pour le moment et je dois reprendre un rythme, je suis assez fatiguée et ma vie sociale passe au second plan mais ça me convient pour le moment. C’est juste une question d’adaptation et de reprise de rythme.

Je me suis également inscrite sur “The Place 2 be Single“, je me sens enfin prête à rencontrer quelqu’un. Je sais qu’Il va arriver bientôt.

J’ai eu le privilège et la chance de tester un soin chez “The Beauty Room” à Nivelles, Sophie m’a reçue dans son espace dédié au bien-être et à la beauté. Situé dans les rues piétonnes typiques de Nivelles, le cadre invite à la détente et à la béatitude. J’ai fréquenté pas mal d’instituts et j’ai été charmée par l’ambiance chaleureuse, relaxante, ultra-féminine et moderne. La situation dans une rue typique où les maisons sont en belles pierres ajoute encore plein de charme, bref, tout ce que j’aime. Au lieu d’une pièce fermée pour la cabine de soin, celle-ci est entourée de gros rideaux beiges qui procurent une sensation douce et chaleureuse.

J’ai testé le soin à l’eau thermale de Spa spécifique peaux sensibles, c’est la première fois que je fais un soin 100% détente. Je veux dire sans le moment de torture “extraction de comédons” qui précède le massage et la détente. Tu vois le moment où tu pleures de douleur car elle te retire ces sales points noirs sur le nez et que tu souffres pour être belle! En fait, on nous a menti, ce n’est pas nécessaire de souffrir pour être belle!

Ici ce n’était que massage, crème, massage, encore crème et ainsi de suite. Le pur bonheur! Même les ouvriers qui refont la rue n’ont pas réussi à me sortir de ma bulle de détente et de bonheur! Pendant la pause du masque, Sophie réalise un massage crânien pour stimuler les points d’énergies. La particularité de ce soin est un massage avec des petites cuillères de Limoge glacées, grande frileuse dans l’âme, je reconnais le bienfait au niveau détente et relaxation du visage de cette méthode.

Ma peau en avait bien besoin et je la sens ressourcée et nourrie. Elle est douce et prête à affronter le froid des jours à venir!

Sophie veut pour ses clientes, des produits sensoriels et naturels, en plus de la marque Sothys, elle a la jeune marque belge qui monte, 2|Nature, elle utilise la gamme pour des soins en cabine exclusif. En plus des soins classiques d’institut de beauté, Sophie propose des cours de maquillage et des traitements haute performance spécifiques à votre type de peau.

Elle offre également des abonnements 10 + 1 gratuit et des réductions pour les moins de 20 ans. Donc n’attendez plus, foncez à l’institut pour une expérience 100% détente.