Archives for category: Sista

J’adore mettre du vernis, je trouve ça très féminin. Par contre, je déteste enlever mon vernis. Le dissolvant ça ne sent pas bon, ça prend un temps fou, bref c’est galère!
Et là, ma Sister m’explique qu’un super produit existe mais qu’on ne le trouve qu’en France! La belle surprise, c’est que je l’ai trouvé chez Hema, ce produit miracle, le “Nail Polish Remover”!
Je l’ai testé et c’est juste génial! Rapide, facile & odeur agréable! Alors à vos vernis, les filles, on peut se permettre toutes les folies, la boîte rose d’Hema nous les enlèvent en 30 secondes!
En plus, un produit Hema ça signifie un produit bon marché et donc même notre portefeuille est content;-)

Stromae

@FrançoisNicaise

Ce mercredi 18 décembre, j’ai ma place pour le premier concert belge de la nouvelle tournée de Stromae, le début de journée s’annonce rude, écatombe parmi mes accompagnants, grippe quand tu nous tiens! Finalement, au lieu de partir à 5, nous voilà ma sister & moi en route pour l’Ancienne Belgique. Heureusement on a sur revendre les places, on a fait 3 heureux.

Sur place, on rejoint des amis de ma sister, on est quand même 6 au final pour écouter et admirer le Grand Stromae. On doit d’abord se coltiner une première partie “retour vers le futur”, vous vous souvenez la coupe au bol avec le bas rasé “dégagé au-dessus des oreilles”, cheveux plaqués en arrière et la veste bomber typique des années 90, j’ai eu l’impression de me retrouver au collège, il y a 17 ans (ça ne me rajeunit pas!) et le problème c’est qu’au niveau de la musique c’était le même délire. Bref, on a subi 30 minutes de Thomas Azier, et c’était pas mon délire.

thomas azier

source: http://blog.modds.fr/page/7

Il fait déjà très chaud dans la salle quand la lumière s’éteint. La chaleur montera encore d’un cran avec l’arrive du maestro et son morceau “Ta Fête”, ensuite ça s’enchaîne, le show est carré, précis, on voit que le mec a bossé et a affiné son univers depuis sa dernière tournée. Paulo est chez lui et n’hésites pas à imiter les accents bruxellois, à saluer le policier de son clip “Formidable” qui est au balcon, sous les applaudissements du public. Il lance des blagues sur “comment expliquer à un Français ce qu’est une mitraillette?” et surtout la révolution du mexicano. Toujours avec humour, il invite également à la rébellion concernant la traduction de frites en “french fries”. (Et au Français, on ne leur expliquerai pas qu’on dit Stromae (aille) et pas Stromaé!) L’ambiance était au top, il s’est amusé et nous aussi, si je n’avais qu’une expression à retenir de cette soirée ce serait “A poil!”.

Niveau show, le visuel est tout simplement, splendide. La synchronisation de l’artiste avec son linéaire graphique est impressionnante. On ressent sa maniaquerie et son perfectionnisme, tout est calculé et millimétré! On n’a pas eu de surprises sur “Formidable”, “Papaoutai” ou encore “Tous les mêmes” mais s’il ne l’avait pas fait comme ça, j’aurai été déçue. Le plus impressionnant était le silence religieux pendant le morceau “Quand c’est” où les frissons se font ressentir dans la salle, magnifique moment hors du temps et chargé d’émotions. L’ambiance reviendra vite avec les morceaux plus dansants. Avant de partir, mais surtout de revenir, Stromae nous fait une version nineties de “Alors on Danse”, le public est déchainé, et encore plus quand les premières notes de Faithless se font entendre.

Il finira en remerciant tout son staff après “Papaoutai”. Pour le dernier morceau, on a droit à un instrumental avec un visuel  graphique magnifique en finissant sur un “Merci” au public! Vivement le mois d’Avril!

Photos de Stromae par François Nicaise!

Stromae 1 Stromae 2 Stromae 3 Stromae 4 Stromae 5 Stromae 6 Stromae 7

Quand j’ai vu ce livre dans les rayons de la FNAC, je n’ai pas pu m’empêcher d’être curieuse, et de crier “alleluia”! Livre de poche au prix désuet et au titre évocateur, je me suis empressée de le faire mien…

Oui cette expression aurait pu être la mienne car effectivement je ne suis pas parfaite et elles m’énervent les femmes parfaites! D’ailleurs, on en connaît toutes qui nous agacent…

Celle-là même qui avec 4 enfants, élevés au bio, un job de rêve, un chien et un époux parfait arrive encore a trouver le temps de faire du sport, cuisiner des menus 3 services quand elle t’invite, avec les légumes du jardin évidement, à faire des cupcakes magnifiques (et délicieux en plus, connasse!) et à garder la ligne!

Ou alors celle qui arrive a sortir de l’avion avec un brushing parfait, un teint de rêve et des yeux de biches! Alors que toi, tu sors de l’avion, les cheveux en bataille et électriques, la mine blanche et les yeux rouges comme si tu n’avais plus dormi depuis 72 heures.

Ou pire, celle qui en fin de soirée, en boîte de nuit, quand le soleil se lève, est toujours parfaitement maquillée, brushée et tient toujours sur ses talons de 15 cm, alors que nous, filles normales… Il n’y a même pas besoin de vous faire un dessin.

Bref, si vous êtes reconnue dans les exemples de femmes parfaites, ma chronique s’arrête ici, je suis désolée je ne peux rien pour vous…

Pour les autres, celles qui, comme moi, sont loin d’être parfaites, je vous conseille vivement ce livre qui nous déculpabilise et en fait nous rassure, nous ne sommes pas seules, les filles!

Alors maintenant, on assume de ne pas connaître les paroles de “Get Lucky” et de faire du yaourt! On assume de ne pas avoir la main verte, au point que même nos cactus dépérissent! On assume de ne pas savoir marcher avec des talons de 15cm (d’ailleurs, il faudrait arrêter d’en acheter)! Et on assume qu’en soirée, on ne boit pas que du jus de Goyave ou du Kirr Royal!

Chronique du 10/09/2013 paru dans le Chouette Magazine

20130910-222305.jpg

Ce post ne parlera ni du Carré de Willebroek, ni de celui de Liège, bien que “Carré” habite Liège.

Il parlera du “Carré” de ma Sista, baptisée Carré comme racine carrée, pas en référence à l’album de Stromae mais au mathématique, car elles ont le même prénom, donc sur ce blog je la nommerai Carrée.

Carrée est donc le carré de ma Sista, mais également la sœur de nMs et c’est grâce à elle que j’ai rencontré Nonine, ça va vous suivez toujours?

Bref, ce week-end, nous avons fête l’anniversaire de Carrée et c’est toujours un plaisir que de revoir cette fille au second degré et aux références imbattables!

On en a fait des concerts, spectacles et voyage a Paris avec Carrée, Sista et nMs. Que de souvenirs! On peut toujours se marrer pendant des heures grâce aux répliques cultes de Florence Foresti, Jamel Debbouze, Yacine, Dedo ou encore Navo et son “Hitler mon pote!”

Et donc Carrée a 25 ans, un amoureux, un chat et un nouveau sac Colonius et Vincent est en finale de Secret Story (oui je sais, aucun rapport, et alors?)!

Encore un très joyeux anniversaire Carrée!

Photo d'illustration

Ma sœur c’est ma vie ! Nous avons 7 ans d’écart, je l’adore, la protège et la chouchoute.

Quand elle est née, j’avais déjà 7 ans, j’ai eu la chance d’avoir une poupée vivante pour jouer à la maman. Je voulais absolument une sœur car il y avait beaucoup de garçons dans la famille, je n’ai pas été déçue.

La période d’adolescence de chacune n’a pas forcément été facile mais une fois qu’elle a eu 18 ans, on s’est fortement rapproché, on aime la même musique, on adore aller en concert, au cinéma, passer des soirées devant « Secret Story », on connait chacune les amis de l’autre et on a un groupe d’amis communs.

Aujourd’hui, je l’admire car elle vit sa passion, cumule plusieurs jobs et fait ce dont elle a toujours rêvé. Grâce à son caractère bien trempé et sa mauvaise foi, nos disputes sont aussi courtes qu’explosives. C’est mon « pitbull », si tu m’attaques, elle mord ! L’inverse est vrai aussi, « Touche pas à ma sœur ! »

Photo d’illustration http://www.toutpetitpixel.com/galerie-enfant/attachment/10-photo-enfants-soeurs