Archives for posts with tag: concert

Il y a des weekend qui ne devraient jamais se terminer… Après un concert exceptionnel de Julien Doré le vendredi et un samedi soir cool chez Lau & Je. J’ai vécu un dimanche au soleil, on a fêté notre maman, mangé une crêpe (sans champignons) à la Crêperie Bretonne à Louvain La Neuve en famille et nous voilà parties, ma sœur et moi, direction la capitale pour le concert d’Olivia Ruiz.

Olivia fait partie des artistes dont j’achète des places de concert sans même avoir écouté le nouvel album. Ce petit bout de femme est extraordinaire sur scène, une énergie débordante, un sens artistique hyper développé et elle réinvente ses chansons à chaque tournée.

IMG_1595

L’accent a été mis sur son nouvel album que j’ai du coup découvert sur scène, avec un coup de cœur particulier pour la chanson dédiée à son fils Nino, “Nino mi Niño” dont elle a fait chanté le refrain au public, en se moquant gentiment de notre accent belge en espagnol;)

IMG_1597

Pour ses anciens albums, nous avons eu droit aux incontournables “La Femme Chocolat”, “Les Crêpes aux Champignons”, “Elle Panique” & “Le Tango du qui”.

Le concert s’est terminé en apothéose avec une magnifique version acoustique de “Je traîne des pieds”, j’en ai encore des frissons. Elle est revenue avec une robe blanche digne de Lady Gaga.

IMG_1616

Vivement la prochaine tournée, tu m’avais manqué Olivia!

Retrouvez les vidéos sur mon Instagram /clovismarley21

Advertisements

Cela fait des mois, des années que je suis (de loin) Julien Doré. Découvert dans la Nouvelle Star, je me rappelle encore de son premier casting raté et de la deuxième chance donnée grâce à l’insistance de Virginie Efira (et oui à l’époque c’est notre Virginie nationale qui présentait le télé crochet).

Je lui ai toujours trouvé un charisme et ce “je-ne-sais-quoi” qui fait la différence, sans savoir pourquoi, je ne l’avais pas encore vu en concert. Il y a quelques semaines, j’ai essayé d’obtenir des places pour le 12 mai à Forest National mais c’était sold out. A l’annonce de sa date au palais 12, j’ai pris des places sans même réfléchir mais il fallait encore attendre jusqu’en Novembre…

Et oh, surprise, Gaëlle (mon aco- Julien Doré -lyte du concert de Novembre) m’appelle et me fait une proposition (limite) indécente, sa copine avec qui elle va le voir au mois de mai, a une obligation familiale et propose qu’on échange nos places…. J’ai réfléchi (1 seconde exactement) avant de dire OUI EVIDEMMENT!

Ce vendredi, nous voilà donc parties pour voir le croustillant Julien sur scène à Forest National, entre temps, Olivia a également trouvé une place de dernière minute. On arrive en retard, comme d’habitude, la première partie est déjà finie et je dis aux filles de me suivre dans la fosse, en se faufilant sans difficulté, on se retrouve aux barrières à droite de la scène avec une vue parfaite et dégagée.

IMG_1573

Enfin dégagée, jusqu’à ce qu’une Madame Sans-Gêne arrive, passe devant nous et plante son fils sur ses épaules…. Tout va bien, on va voir Julien (zen, restons zen)!

Les lumières s’éteignent et c’est partit pour un show de plus de deux heures… Julien est une bête de scène avec ce grain de folie qui nous fait rire. Je l’aimais bien avant de le découvrir sur scène mais là c’est un véritable coup de cœur. Il a cette autodérision qui est indispensable quand on fait de la variété. C’est un réel artiste qui se donne à fond, on le sent sincère, il est d’ailleurs très touché par le retour du public (ca faisait très longtemps que je n’avais plus vu une telle ambiance à Forest!).

Les chansons se succèdent, passant du slow, piano voix à des sons plus rythmés, il nous a fait un premier faux départ, puis un deuxième et là je me rends compte qu’il n’a pas fait “Paris Seychelles”… La panique m’envahit… Il ne peut pas me faire le coup Placebo*… Il revient, entame quelques notes au piano et toujours pas de “Paris-Seychelles”… Dernière chanson de la soirée, ca y est, je la reconnais, et il la joue pendant plus de 5 min avec le public qui joue les chœurs d’un soir sur “I need your soul ohooooo, I won’t let you go ohooooo” juste magique….

Et sur le retour, on continue à rester dans notre bulle avec Gaëlle & Olivia, fantasmant sur le charismatique Julien… Pour conclure “On boirait bien un thé, en été, sur le canapé, avec Julien Doré & Chloé (mais qui est Chloé?)”

Vous vous en doutez, j’ai repris une place pour Novembre….

Découvrez les vidéos du concert sur mon Instagram /clovismarley21

*le coup Placebo, c’est l’attente de la chanson “Every me, every you” pendant tout le concert pour fêter les 20 ans du groupe sans avoir pu l’entendre…

Ce samedi soir, je me faisais une joie d’aller au concert de Jain, je l’attends depuis des mois!

La soirée commence bien, je finis le boulot une heure plus tôt, j’arrive à Bruxelles sans embouteillage et je trouve une place de parking directement à côté de chez mon amie, Olive. Oh Joie!

On mange à notre aise, on se raconte les derniers potins et on prend le tram, direction l’Ancienne Belgique. Nous arrivons devant la salle avec un peu de retard. Nous ne voulions pas spécialement découvrir la première partie, mais juste danser et chanter avec Jain!

Surprise, malgré notre arrivée tardive, il y a une file assez longue… on entend autour de nous que certains étaient deja à l’intérieur mais poussé par l’envie d’une clope, qu’ils regrettent amèrement, les revoilà dans la file.

Après 15 Minutes, et avec l’arrivée de la police, on nous demande de reculer, d’abord de quelques mètres ensuite jusqu’au coin de la rue. Sans aucune information, quelques minutes plus tard, on nous demande de reculer encore plus loin, on commence à paniquer et à se poser beaucoup de questions.

Ceux qui étaient déjà à l’intérieur commencent à sortir, ils évacuent la salle. Les gens ont l’air serein, tout se passe dans le calme, ce qui est rassurant, mais seulement à moitié.

Arrivée d’autres combis de police et de quelques militaires, on nous demande de reculer sur le boulevard, dans un premier temps et ensuite jusqu’à la Bourse. Toujours sans la moindre information, notre imagination nous joue d’ailleurs quelques tours mais on essaye de relativiser.

Réflexe 2.0, on regarde sur les réseaux sociaux à la recherche d’indices et on communique avec nos proches pour savoir s’ils en ont. Le périmètre de sécurité est mis en place, tout le monde attend, certains commencent même à partir.

On nous demande ensuite d’aller sur la Grand Place et là, on se dit que le concert va être annulé, l’alerte à la bombe est déclarée…

Aucune communication officielle de l’ancienne Belgique, juste un tweet de Jain pour dire que la salle est fouillée et que le concert n’est pas encore annulé. J’avoue qu’on perd espoir et surtout le coeur et l’esprit  ne sont plus à la fête…

On se prend une réalité, qu’on avait presque failli oubliée, de plein fouet! 

En remontant vers la Grand Place et toujours sans nouvelles, nous décidons de rentrer et c’est seulement arrivées à la maison, que l’information nous arrive, le concert va commencer…

Grosse déception et en même temps, l’envie est partie. Je regrette l’absence d’information et, égoïstement, la reprise du concert…

Chose positive, j’ai vu, pour la première fois, notre magnifique Grand Place sans aucun bâtiment en travaux ou en rénovation…

Je m’en vais au pays des rêves, qui je l’espère sera remplit de licorne et de poney, plutôt que d’alerte à la bombe!

Samedi soir, en route pour le concert de Brigitte à l’Ancienne Belgique. Je rejoins ma sœur à son appart et nous prenons le métro (gratuit avec l’Event Pass, si on avait su ça plus tôt, on en aurait économisé de l’argent… 12€ le parking à chaque concert, t’imagines!).

On arrive vers 19h, la salle est déjà ouverte et on se trouve des places aux barrières en plein milieu, autant dire qu’on a jamais été aussi bien placée. 20h, la première partie arrive, “Chat”. Au premier abord pas super fan et puis la reprise française d’American Boy me séduit et finalement c’est pas mal ce qu’elle fait.

21h, arrivée de Brigitte, salle en folie. Les filles nous disent qu’on les a prévenu que l’AB, c’était quelque chose mais leurs émotions et leurs sourires prouvent qu’elles ne s’attendaient pas à ça. C’est partit pour 1h45 de musique, de danse et de chant. Les musiciens assurent, les filles aussi évidemment et le public ne veut pas qu’elles partent. Elles reviennent pour un morceau à cappella sans micro et là, j’ai vécu un moment de magie suspendu dans le temps. Merci Brigitte!

IMG_4515 IMG_4518 IMG_4521IMG_4517 IMG_4528 IMG_4530

Brigitte, pour moi ce sont les contrastes par excellence, même si elles chantent d’une seule voix et qu’elles poussent la ressemblance jusqu’à porter des perruques identiques et des lentilles de contact. Sylvie et Aurélie, c’est la complémentarité de la beauté et du charisme, de la timidité et de l’extravagance, de la sagesse et de la folie, du sensuel et du sexy. En fait Brigitte c’est LA femme dans tous ses états.

J’aime leur folie et leur côté décalé. Quand on leur demande de reprendre une chanson d’amour, elle reprenne “Ma Benz” de NTM, dont leur version est sensuelle et électrisante. J’ai déjà hâte qu’elles reviennent en concert!