Archives for posts with tag: hitch

Avec ma coach (ça le fait ou pas ?), nous en sommes déjà à notre troisième séance. Cette séance nous l’avons fait par téléphone pour plus de facilités pour chacune.

Pour commencer, nous avons fait un « état des lieux » afin de voir où j’en étais par rapport au travail déjà effectué. Je continue mes bonnes résolutions par rapport au soda que je ne consomme plus du tout, je minci progressivement mais durablement. Au point de vue professionnel, j’ai établi mes objectifs de vente pour le mois de décembre et pour le moment c’est cohérent,  j’ai un esprit positif et résistant à toute épreuve.

Cette séance, j’ai voulu l’axer sur un entretien professionnel que j’avais le lendemain et pour lequel j’étais stressée car il y avait beaucoup de zones d’ombres. Nous avons d’abord ensemble relevé toutes les inconnues de cet entretien et mis en place une série de questions auxquelles je devais avoir les réponses le lendemain. Elle a ensuite mis en avant toutes mes qualités et fait une préparation psychologique afin que je sois forte et confiante lors du rendez-vous.

Elle m’a aussi demandé d’un point de vue professionnel quel était mon modèle, et comme j’en ai déjà parlé sur le blog, je suis admirative de Steve Jobs. Uniquement d’un point de vue de la réussite professionnel, j’aime ses convictions et sa confiance en lui. J’admire les gens qui arrivent à nous créer un besoin. On ne veut pas un smartphone, on veut un Iphone. On parle de la marque ou du modèle et non de la catégorie de produit et à mon avis, c’est ça la réussite.

Nous avons même parlé de la tenue que j’allais porter pour me sentir en confiance, ancrée sur mes deux pieds. Le jour J, j’ai reçu des messages d’encouragements et après l’entretien, je lui ai téléphoné afin de lui expliquer comment ça c’était passé.

Ce qui est important dans un coaching, c’est qu’on se sent épauler, on est à deux dans « l’épreuve ». On se pose les bonnes questions, j’ai été valorisée et mise en confiance, j’ai senti que je n’étais pas seule. Le film « Hitch » n’est pas si loin de la réalité, en oubliant le côté « gag », c’est juste que Manoëlle n’est pas toujours à côté de moi dans l’action mais avec moi par la pensée.

Je sens que j’évolue positivement, que je dépasse mes anciennes limites et que j’ai déjà une meilleure confiance en moi. On continue comme ça !

Si vous aussi, vous avez besoin d’un coup de pouce afin de changer de vie, contactez Manoëlle au 0475/22.07.65.

Advertisements

Bon j’avoue que le thème peut paraître déprimant, et j’étais la première à être moyennement emballée quand on m’en parlait. Mais comme on dit, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé mais je fais partie d’un réseau de femmes entrepreneurs, les Wonder Women, c’est lors d’une de nos réunions que j’ai eu l’opportunité d’en parler avec une coach. Spécialisée dans la prévention du Burn out au sein des PME, Manoelle van der Straten et son programme « Out le Burn-out » m’ont appris beaucoup de choses. Déjà à la base, même si je savais que le burn-out était une forme de dépression, j’ai appris que c’est surtout relatif au travail. C’est un épuisement professionnel dont on se sort, à différencier de la dépression dont on ne guérit jamais.

Le burn-out est un sujet de société très actuel. Il y a un arrêté royal datant du 10 avril 2014 qui prône la prévention relative aux problèmes psychosociaux au travail. L’employeur est dorénavant dans l’obligation de mettre en place des mesures de prévention appropriées afin de prévenir des risques psychosociaux comme le stress, la violence, le harcèlement moral ou sexuel. En sachant que les collaborateurs clés, les plus précieux, performants et les plus investis sont potentiellement en danger de burn-out.

C’est là qu’intervient Manoelle, sachant que les PME ont rarement les ressources nécessaires pour remplir les conditions de cet arrêté. Elle fait un audit interne et une analyse des personnes à risques au sein de la société ainsi que les risques financiers. Elle apporte les solutions nécessaires au chef d’entreprise et les clés à mettre en place pour favoriser le bien-être des travailleurs. Une vraie Wonder Woman en soi… Surtout quand on sait que ceux qui sont le plus « à risques » en matière de burn-out sont les collaborateurs clés, les plus précieux, performants et les plus investis.

Alors comme vous savez que je vous suis totalement dévouée, chers lecteurs, j’ai fait le test afin de savoir s’il y avait des risques de Burn Out chez moi, alors je vous rassure tout va bien. J’ai quelques points à travailler pour un meilleur bien-être personnel que je vais approfondir avec Manoelle en séance individuelle et je vous tiendrais évidemment au courant.

Si comme moi, vous avez l’image du coach comme dans Hitch, je pense qu’on va s’amuser dans les prochaines chroniques et qu’on va être positivement surpris. La suite dans ma prochaine chronique…

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Manoëlle au 0475/22.07.65 et visitez son site http://www.outleburnout.com.